L’association des étudiants guinéens de l’Université islamique de Médine en Arabie Saoudite a lancé la 5ème édition de son séminaire scientifique annuel le samedi, 30 juin 2018 dans la ville de Mamou. Des enfants et des adultes venant de plusieurs couches socioprofessionnelles prennent part à cette rencontre qui vise à renforcer leurs connaissances sur la religion musulmane, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Placé sous la présidence d’Elhadj Amadou Kolon Barry, inspecteur régional des affaires religieuses de Mamou, ce séminaire regroupe des leaders religieux, des acteurs venus de différents secteurs d’activités de la préfecture de Mamou, des femmes ainsi que des enfants issus des différentes écoles franco-arabe.

L’objectif est de renforcer leurs connaissances sur l’islam, selon Dr Alpha Boubacar Bah, l’un des organisateurs du séminaire. « Je salue d’abord l’esprit démocratique des autorités administratives et religieuses de la région administrative de Mamou qui ne cessent de nous accueillir chaque année à Mamou pendant les vacances depuis 5 ans durant. Ce séminaire religieux vise à augmenter les capacités religieuses de tous les musulmans, plus particulièrement les imams, les muezzins, les ouvriers, les femmes, les fonctionnaires et les enfants. Nous attendons à la fin de cette rencontre, la maîtrise parfaite des cours, puisque chaque musulman peut avoir son paradis dans sa fonction », a-t-il indiqué à l’ouverture des travaux.

Selon les organisateurs, ce séminaire, tout comme ceux qui l’ont précédé, est organisé sur fonds propres de leur association avec l’appui des autorités et sages de la ville de Mamou. Et, cette initiative est vivement saluée par les bénéficiaires, à l’image de Kerfalla Mansaré, inspecteur régional de l’éducation de Mamou, qui remercie les organisateurs.

« Nous vous remercions et nous apprécions votre initiative malgré vos maigres moyens de venir chaque année nous former, nous enseigner la religion. Aujourd’hui le problème, c’est que nos enfants ne veulent pas étudier. Hier on n’avait pas tellement de licenciés ou de docteurs, aujourd’hui nous avons beaucoup d’érudits, mais les enfants ne veulent pas étudier. C’est pourquoi, je leur demande de suivre les pas de leurs frères de cette association », a dit le responsable éducatif.

A noter que plus de 500 personnes participent à ce séminaire qui porte sur différents thèmes comme la purification, les six piliers de la foi, comment éviter l’usure, comme lire le coran, comment préparer un sermon, les droits conjugaux, l’éducation des enfants, etc. Les travaux s’achèvent demain mardi, 03 juillet 2018.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin