Placé sous mandat de dépôt le 21 Février 2017, Mamadou Barry, un jeune maître coranique de 18 ans a comparu ce Mercredi, 13 Septembre, au tribunal de première instance de Mamou pour des crimes de viol et attentat à la pudeur qu’il aurait commis sur deux de ses élèves, âgée de 9 et de 10 ans, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Pour rappel, Mamadou Barry avait commis ces faits les 18 et 19 Février 2017, à Almamyah Dumez, dans la commune urbaine de Mamou. Ses victimes étaient toutes allées apprendre à lire le coran chez lui.

Avec pour prétexte que les fillettes n’avaient pas mémorisé les versets écrits sur leurs planchettes, Mamadou Barry avait tout d’abord introduit MB dans sa chambre avec pour but de la punir. C’était le 18 Février. Le lendemain, c’est-à-dire le 19 Février, ce fut le tour de FDB.

A la barre, l’accusé a reconnu les faits et plaidé coupable des charges articulées contre lui. Seulement, il a eu du mal à expliquer les circonstances dans lesquelles il a commis les faits contre ces deux fillettes (MB et FDB) qui sont ses élèves.

« Je sais que j’ai fait une mauvaise chose sur ces fillettes ; mais, je ne peux pas expliquer ce qui s’est passé », a-t-il sèchement répondu à la demande du président du tribunal qui voulait savoir les circonstances de la commission des faits.

Visiblement très gêné de narrer cette triste histoire qui avait défrayé la chronique dans la ville carrefour, Mamadou Barry a reconnu, d’une part, avoir introduit son doigt dans l’organe génital de MB et d’autre part, avoir déshabillé et violé FDB.

Interrogé sur ses motivations lors de la commission des faits, l’accusé jure n’être pas un délinquant sexuel : « Je ne sais pas encore ce qui m’a poussé de faire ça. Car, je n’avais jamais couché avec une fille ».

L’audience a été renvoyée au 27 de ce mois de septembre pour la comparution des parties civiles, représentées par leurs parents.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tel : 622 97 27 22

 

Facebook Comments