Dans la matinée de ce samedi, 10 juin 2017, des femmes à moitié nues ont manifesté devant l’usine d’exploitation de bois « Forêt Forte ». Cette manifestation de colère fait suite à l’échec d’une négociation qui serait tenue hier vendredi, entre les travailleurs de la société et leurs responsables, rapporte le correspondant de Guineematin.com à N’zérékoré.

Selon une des manifestantes, le Directeur Général de la société « Forêt Forte », Jean Mari Petit aurait dit préférer faire fermer l’usine que d’augmenter les salaires de ses employés. Et, c’est pour s’opposer à cela que très tôt ce matin, les femmes se sont mobilisées en grand nombre pour partir réclamer leurs salaires du mois passé, qui n’est toujours pas payé.

Arrivée devant l’usine à moitié nues, elles ont trouvé un groupe de policiers déjà en place et qui les empêcheront d’entrer dans la cour de la société.

Voyant le nombre de femmes augmenter, d’autres hommes en uniforme sont également venus sur les lieux, en provenance de la ville. C’est ainsi qu’ils ont tiré du gaz lacrymogène en direction des manifestantes pour disperser la foule.

Finalement, ces femmes très motivées ont pris la route pour la ville, pour disent-elles, interpeller les autorités.

Aux dernières nouvelles, une autre rencontre est prévue demain dimanche entre les autorités et les femmes.

Affaires à suivre !

De N’zérékoré, Kolié Diallo pour Guineematin.com

Tél.: +224 628 931 928

Facebook Comments

Guineematin