HamdallayeAprès la manifestation d’hier, lundi 18 août, qui avait occupé la moitié de la journée, les jeunes de Hamdallaye sont encore descendus dans la rue pour réclame le courant ce mardi 19 août 2014. Retour sur la journée décisive à Hamdallaye…Ce mardi, les jeunes de Hamdallaye étaient à nouveau dans la rue pour réclame le courant. On pouvait entendre des manifestant scander des slogans hostiles à EDG (électricité de Guinée) : « EDG, zéro ! On veut le courant ! »… Certains manifestant approchés par Guineematin.com expliquaient : » on nous a promis hier qu’ils vont envoyer notre transformateur aujourd’hui à partir de 7h. Mais, jusqu’à 10h, le transformateur n’était pas encore arrivé. C’est ce qui nous a irrité ce matin. Maintenant, nous sommes dans la rue jusqu’à ce qu’on nous apporte notre transformateur. Aujourd’hui, aucune promesse ne sera acceptée… ».

La manifestation a continué sans aucune casse jusqu’aux environs de 11h 45′, lorsqu’une fourgonnette de la police est venue pour essayer de les disperser. Les jeunes manifestants se sont alors repliés dans le quartier quelques minutes et ils sont ressortis comme des essaims en défensive pour contre-attaquer les policiers… Ces derniers, dans leurs fuites, ont même laissé quelques matraques et boucliers par terre pour vite utiliser le terrain.

Après cet ‘’affrontement’’, les jeunes manifestants sont vite redevenus maîtres du terrain, jusqu’au environ de 12h30′, quand une pickup de la gendarmerie escortant le chef de la délégation spéciale de Ratoma, Sékou Bantouta Camara, arriva pour leur annoncer une nouvelle : le ransformateur tant réclamé arrive dans 5 minutes !

Mais, les jeunes n’ayant plus confiance aux nouvelles promesses ont demandé la venue immédiate du transformateur, ce qui fut fait ! Sékou Bantouta Camara, accompagné d’un responsable d’EDG, ont profité pour sensibiliser les jeunes : « Nous avons envoyé le transformateur. Votre problème de courant sera réglé dans trois jours parce qu’il faut que l’huile descende bien pour qu’on puisse connecter le transformateur et, cela ne sera possible que dans trois jours… ». Et, à Sékou Bantouta de promettre qu’il viendra le vendredi prier avec les jeunes du quartier avant que le transformateur ne soit lancé…

Le président de la délégation spéciale de Ratoma, Sékou Bantouta Camara et sa suite ont quitté les lieux de manifestation sous les acclamations des jeunes manifestants qui scandaient « vive le maire ! ».

Abdoulaye Oumou, de retour de Hamdallaye pour Guineematin.com

 

Facebook Comments