« Jusqu’à ce matin, nous avons pris en charge 41 blessés un cas de mort, celui du jeune Eugène Kamano », a indiqué à Guineematin.com le Docteur Bernard Léno, chef du service des urgences de l’hôpital régional de Boké, joint au téléphone dans la matinée de ce jeudi 14 septembre 2017.

Au-delà du bilan humain, il y a eu plusieurs dégâts matériels : une boutique a été défoncée dans le quartier Dibia, la gendarmerie mobile de Dibia a été pillée et le ravitaillement alimentaire emporté, deux camions de la CMIS incendiées, l’hôtel Le Palmier vandalisé, le véhicule d’un travailleur à UMS calciné…

A rappeler que les axes routiers sont toujours fermés par les jeunes manifestants qui réclament de l’électricité depuis trois (3) jours…

A suivre !

Facebook Comments