Ce lundi, 25 septembre 2017, des jeunes de la sous-préfecture de Dabis, située à 53 kilomètres de Boké, chef-lieu préfectoral, sont descendus dans la rue en érigeant des barricades sur la route internationale Boké-Guinée Bissau et celle qui mène à la mine de la société minière de Boké (SMB), a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Boké.

Selon diverses sources, les populations de Dabis exigeraient eux aussi la fourniture du courant, comme l’ont réclamé les sous-préfectures de Kamsar, Kolaboui et la commune urbaine de Boké. Parmi les exigences de ces citoyens en colère, figureraient aussi la demande du départ du sous-préfet de Dabis et le maire.

A plusieurs tentatives, Guineematin.com a voulu échanger avec le maire de la commune rurale de Dabis, mais qui refuse pour le moment de donner la moindre explication. « Je suis occupé, nous sommes en réunion », murmure-t-il avant de raccrocher le téléphone, à tous nos appels.

Aux dernières nouvelles, on nous confie que le tout nouveau Préfet de Boké, Aboubacar M’Bop Camara s’est rendu sur le terrain pour s’imprégner de l’atmosphère qui y règne. Ce serait donc le premier feu que ce responsable natif de Boké a en face de lui.

Nous y reviendrons !

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com