Dans la matinée de ce lundi, 25 septembre 2017, l’atelier national de validation des textes juridiques du Conseil National des Jeunes de Guinée (CNJ-Guinée) a été ouvert dans la salle du 28 septembre du Palais du peuple. Organisée par le Ministère de la Jeunesse, cette rencontre de deux jours regroupe 170 jeunes leaders venus des trente-trois (33) préfectures du pays et des cinq (5) communes de Conakry, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Selon les organisateurs, cette rencontre de Conakry est la suite logique des ateliers préfectoraux qui se sont tenus au mois d’août dernier dans les différentes préfectures du pays. Elle vise à aider les jeunes à comprendre si les amendements qui ont été formulés au cours de cet atelier ont été effectivement pris en compte par l’équipe technique du Ministère de la Jeunesse. Ce qui permettra d’avoir les textes finaux de la structure faîtière, validés par les jeunes eux-mêmes, a-t-on appris sur place.

Marc Rubin, représentant de l’UNICEF en GuinéeDans son discours de circonstance Marc Rubin, représentant de l’UNICEF en Guinée, a rappelé la volonté de son institution d’accompagner ce processus de mise en place du CNJ-J Guinée. Pour lui, il est important que cette quantité importante de jeunes devienne une source de croissance économique pour la Guinée, à travers la prise en compte de leurs demandent et de leurs priorités.

« Aujourd’hui, c’est la revue des textes juridiques qui fondent le Conseil National de la Jeunesse ; ensuite, il va y avoir la dissémination. L’enjeu est très important ; c’est de pouvoir capturer les attentes de la Guinée et de pouvoir les répondre. C’est quelque chose qui va être très conjoint, c’est de pouvoir s’assurer que la jeunesse dans ce pays compte dans la prise des décisions nationales et la capacité de pouvoir contribuer dans le développement économique et social », a-t-il expliqué.

De son coté, monsieur Michael Koivogui, secrétaire général du Ministère de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail, représentant le Gouvernement à cette cérémonie, a dit la volonté du Gouvernement de mettre en place du CNJ-Guinée, qui va valablement représenter la jeunesse guinéenne.

« Monsieur le président de la République et son gouvernement ont aujourd’hui la ferme volonté de mettre en place le Comité National des Jeune de Guinée, conformément à la charte africaine de la jeunesse. C’est aussi un besoin ultime et légitime exprimé par la jeunesse guinéenne lors de la consultation nationale de la jeunesse organisée par le Ministère de la Jeunesse en 2015. Dans cette lettre et dans cette mission, mon Département par la voie de son Premier ministre, chef du gouvernement monsieur Mamady Youla, nous assigne l’action de la promotion, la dynamique associative et la mise en place d’une structure faîtière de la jeunesse. C’est pourquoi le ministre de la Jeunesse, dans une dynamique inclusive, s’est résolument engagé dans cette opération en vue de doter la jeunesse guinéenne, après tant d’attente d’un organe représentatif», a-t-il rappelé, précisant que cet atelier constitue l’étape majeurs de la mise en place du CNJ-Guinée.

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. : (00224) 621 09 08 18