Les prévenus sur le drame de RogbanéLe procès des présumés coupables du drame de Rogbané (Taouyah) a repris ce mardi 23 décembre 2014, à 10 heures 07 minutes, à la Cour d’Appel de Conakry, où le TPI de Dixinn a été délocalisé pour des raisons d’espace. 

Après Malick Kébé (Agence guinéenne des spectacles) et Abdoulaye Mbaye (Moeurs Libre Prod, structure organisatrice du spectacle) hier, c’est au tour, ce matin, de monsieur Mohamed Lamine Sylla (administrateur général de la plage où s’est produit le drame) d’être invité à la barre pour répondre des accusations

Pour sa propre défense des accusations d’homicide involontaire, abstention délictueuse et complicité, monsieur a dit que la plage de Rogbané peut accueillir de 15 à 16 mille personnes ! Et, à l’administrateur de Rogbané de préciser que le drame n’était pas dû à exiguïté de la plage. « C’est après l’évènement que le drame s’est produit », cherche-t-il à expliquer.

Par ailleurs, sur la décision de fermeture (ou pas) des plages, le prévenu s’est quelque peu contredit. Dans un premier temps, monsieur Sylla a dit ignorer une décision de fermeture avant de se rétracter pour dire avoir appris cela à la radio…

Après une heure dix minutes (1H10′) de questions à l’accusé par le procureur et les avocats de la partie civile, ce sont maintenant (depuis 11 heures 11 minutes) les avocats de la défense qui ont la parole pour des questions visant à innocenter leurs clients, dans ce dossier où 34 ans jeunes Guinéens ont perdu la vie.

Yacine Sylla et Abdoulaye Oumou sont dans la salle d’audience pour Guineematin.com

 

Commentaires