cine-magassouba-dpe-bokeSiné Magassouba, le directeur préfectoral de l’éducation de Boké, a reçu le correspondant local de Guineematin.com à son bureau hier, mercredi 28 septembre 2016. Au cours de notre entretien, monsieur Magassouba, a accepté d’aborder avec nous plusieurs questions concernant les préparatifs de la rentrée scolaire 2016-2017, les problèmes d’infrastructures scolaires, de matériels didactiques et de ressources humaines…

S’agissant du niveau de préparation, monsieur Siné Magassouba affirme que l’essentiel est déjà fait et que l’ensemble des établissements de sa zone sont prêts à une ouverture des classes effective le 4 octobre prochain. « L’essentiel est déjà fait. Nous avons reçu des instructions de Conakry, le calendrier scolaire est disponible, la ligne de conduite fixée par Madame l’inspectrice générale est dans nos mains et nous sommes à la phase d’exécution. Nous avons démultiplié la lettre directive au niveau de toutes les sous-préfectures et de tous les établissements. Nous avons fait une réunion le samedi dernier avec les 52 directeurs des écoles privées de Boké et les 24 chefs d’établissements secondaires publics. Ils ont reçu les instructions nécessaires. A l’heure où je vous parle, les matériels didactiques et hygiéniques sont déjà arrivés et nous avons réuni les onze (11) DSEE, nous avons mis à leur disposition y compris le savon. La près rentrée a commencé le 21 septembre et doit terminer le 1er octobre », a-t-il annoncé.

dpe-de-bokePar ailleurs, le DPE de Boké explique que malgré tous les efforts consentis pour une bonne ouverture scolaire, il y a un point noir qui l’agace : c’est l’état de délabrement de certaines écoles notamment dans la sous préfecture de Kanfarandé et du district de Bantankountou. « Le point noir que nous avons, c’est l’état de délabrement de quelques écoles dû au retard de l’octroi d’un financement de la banque mondiale qui prévoit même une construction de 26 écoles et 52 blocs de latrines à Boké », a-t-il confié.

Concernant le problème de gestion de ressources humaines, monsieur Siné Magassouba dit avoir fait appel aux collectivités de s’engager dans la formation de leurs enfants. Il a également énuméré des structures para et péri scolaires dont leur conduite a été revue pour mieux gérer le personnel enseignant dans les établissements : « nous avons constaté qu’il y’a nécessité de revoir la conduite des APEAE, des comités de développement d’écoles (CDE), la responsabilité des collectivités. Donc en attendant une mutation des titulaires, nous redéployons les enseignants que nous avons, nous passons aussi par les collectivités qui engagent des contractuels locaux, et certains établissements secondaires publics utilisent des diplômés sortant de l’Institut supérieur de mines et géologie de Tamakené qu’ils rémunèrent à l’interne. Mais ce qui est clair, nous avons besoin des titulaires sur lesquels nous avons notre force ».

Revenant sur les taux de réussite aux examens nationaux, le DPE Siné Magassouba notifie que par rapport à l’an passé, les résultats de 2015-2016 ont connu une amélioration au niveau du BEPC et au baccalauréat, mais une régression au niveau de l’entrée en 7e. C’est pourquoi dit-il, sa direction a identifié les indicateurs et a demandé aux APEAE de s’engager auprès de l’école pour obtenir de plus bons résultats.

Enfin, monsieur Siné Magassouba a indiqué que l’effectif total prévisionnel des élèves de Boké pour la rentrée scolaire 2016-2017, est de 167 145 dont 56 000 nouveaux inscrits pour la première année.

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 622 671 242 / 666 952 215

 

Facebook Comments

Guineematin