Rien ne va plus entre les rotiniers et les agents conservateurs de la nature à N’zérékoré. Les artisans accusent les éco gardes d’arnaque et interpellent le ministère en charge de l’environnement sur la question, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Les rotiniers, artisans qui utilisent du rotin pour fabriquer des meubles de différentes sortes à N’zérékoré, rencontrent aujourd’hui d’énormes difficultés dans l’exercice de leur métier. Outre les difficultés liées à l’obtention de la matière première, ces artisans se plaignent des agissements des agents de la garde forestière, qu’ils accusent de les arnaquer au quotidien. Selon Sona Mamady Camara, le président de leur association qui s’est confié à Guineematin.com, les conservateurs de la nature ont développé plusieurs manières de les racketter.

« Les gardes forêts nous fatiguent beaucoup. De fois, on peut payer les taxes vertes, mais ils ne nous donnent pas de reçus, et quand on quitte les lieux, d’autres nous demandent encore de l’argent sur la route. Ensuite, il y a certains aussi parmi eux qui viennent encore nous demander des papiers, et si on dit qu’on n’en a pas, ils saisissent immédiatement nos produits. C’est ainsi qu’on a compris qu’ils ne font pas de compte rendu au bureau, et après on nous traite de délinquants, on nous accuse de détruire la forêt. Et pourtant, ce n’est pas nous, c’est plutôt eux, on est vraiment fatigués de leurs agissements »

Le président de l’association des rotiniers de N’Zérékoré interpelle le gouvernement à travers le ministère de l’environnement, des eaux et forêts sur cette question, et l’invite à prendre des mesures idoines afin de mettre fin à ce genre de pratiques.

De leur côté, les mis en cause n’ont pas souhaité se prononcer sur le sujet. Toutes les tentatives du correspondant de Guineematin.com à N’Zérékoré d’avoir leur version sur la question sont restées vaines.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél. : +224620166816

Facebook Comments

Guineematin