Les grévistes de la société « Forêt Forte » et leurs employeurs ont trouvé un terrain d’entente dans la journée d’hier, vendredi 16 juin 2017. Une situation intervenue au terme d’une rencontre de près de (7) sept heures entre les deux parties dans la salle de conférence de la préfecture, a constaté sur place Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Au cours de cette rencontre, on notait également la présence de l’inspection régionale du travail de Nzérékoré, de l’Union régionale des travailleurs, des autorités régionales, préfectorales et communales (de Nzérékoré et de Samoé).

De 11 heures à 16 heures, des débats fructueux ont eu lieu entre les parties prenantes pour enfin trouver un accord qu’ils ont appelé « procès verbal d’entent ». Au total, ce sont treize (13) points qui ont été obtenus par les grévistes.

Ci-dessous Guineematin.com vous propose les 13 points obtenus :

1- Ouverture d’une négociation pour l’augmentation salariale ;

2- Demande au chef personnel de procéder à la catégorisation des travailleurs conformément au règlement en vigueur ;

3- La direction s’engage à améliorer les conditions sécuritaires des travailleurs tout en les dotant des équipements de sécurité ;

4- La direction s’engage à établir un acte d’engagement pour tous les travailleurs (contrat de travail) ;

5- La direction s’engage comme à l’accoutumée à améliorer les conditions sanitaires des travailleurs ;

6- Les parties conviennent du payement des congés techniques ;

7- Les parties conviennent de la mise à disposition des travailleurs des informations sur le système de calcul de la rémunération ;

8- La direction s’engage de revoir à la hausse les perdiem des chauffeurs en mission ;

9- La direction s’engage à sensibiliser l’équipe d’encadrement des chinois dans le cadre de l’humanisation des relations contractuelles ;

10- Les parties conviennent d’identifier et signaler à la direction, la situation des employés licenciés sans règlement ;

11- Les parties conviennent de la mise en place d’un nouveau bureau syndical conformément aux règlements et statuts en vigueur, bureau qui aura la charge de mener les négociations salariales ;

12- Les parties conviennent de la reprise du travail le dimanche 18 juin 2017 à 22 heures ;

13- Les parties s’engagent à qualifier les rapports contractuels entre elles pour la bonne marche de la société et le bien être des travailleurs.

Au sortir de la rencontre, les travailleurs ont confié à notre reporter qu’ils se réjouissent de l’accord trouvé. Reste à savoir si ces engagements seront respectés.

A suivre !

De Nzérékoré, Kolié Diallo pour Guineematin.com

Tél.: +224 628 931 928

Facebook Comments