Deux cas d’accident de la circulation, dont un mortel, se sont produits dans la soirée d’hier, lundi 09 juillet 2018, dans la commune urbaine de N’zérékoré. La collision entre deux moto-taxis a provoqué la mort d’un citoyen et fait des blessés, rapporte Guineematin.com, à travers son correspondant basé dans la capitale de la Guinée forestière.

Selon nos informations, c’est deux mototaxis de marque TVS qui sont entrés en collision dans le quartier commercial, secteur Djankadissa. Interrogé sur ces cas d’accidents, l’officier chargé des constats à la police routière de N’Zérékoré, le commandant Charles Morio Kourouma, a dit que « c’est entre 15 heures et 16 heures que j’ai été informé de l’accident de la circulation routière à coté de l’ECOBANK. Alors qu’on se rendait sur les lieux, j’ai eu un second appel m’informant d’un second cas d’accident à l’école primaire de Djankadissa, dans le quartier commercial. Nous sommes allés pour le premier cas où on a fait le constat. Ensuite, nous nous sommes dirigés vers le second cas. Là, nous avons trouvé que les blessés avaient été transportés d’urgence à l’hôpital régional. Nous avons cherché à embarquer les motos pour les envoyer à notre base ».

Parlant de l’accident mortel, le commandant Charles Morio Kourouma dira que « la victime s’appelle Ibrahima Barry, commerçant, marié à deux femmes et père de 5 enfants. Il quittait vers la résidence du préfet en partance pour la ville. Arrivé à coté de l’école primaire, il y a une rentrée vers Tilepoulou. Un second motocycliste est sorti brusquement devant lui. Ils sont entrés en collision. Ils se sont tous déportés dans le couloir du sens inverse. C’est à dire le sens BICIGUI-Djankadissa. Mais, quand il est tombé, il n’était pas mort sur le coup. Ils se battaient. Et, selon la dernière information, c’est un autre motocycliste, venant à vive allure qui l’a fauché à la tête sans même s’arrêter. Et c’est ce qui lui a coûté la vie. A hôpital, les médecins nous ont dit que c’est un dépôt de corps et on l’a mis à la morgue ».

Pour terminer, le commandant Charles Morio Kourouma invite les usagers de la route à plus de responsabilité avant d’exiger le port obligatoire des casques.

A noter que des recherches ont été engagées par la police routière de N’Zérékoré contre le troisième motocycliste qui a fauché mortellement Ibrahima Barry.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel. (224) 620 16 68 16

Facebook Comments

Guineematin