Addis AbebaEn vue de défendre sa candidature pour l’organisation des Coupes d’Afrique des Nations de Football dans ses éditions de 2019 et de 2021, la Guinée est fortement mobilisée.

La capitale éthiopienne enregistre ce mercredi la présence de la Fédération guinéenne de football à travers son président, Salifou Camara, du secrétaire général, Ibrahim Blasco Barry et du vice-président de l’institution, Ibrahima Sory Conté. On note également la présence de Laye Oumar Coulibaly du comité exécutif de la fédération et du PDG de Guinée Games, Antonio Souaré.

Il faut ajouter que le ministre des télécommunications, Oyé Guilavogui, à la tête d’une importante délégation gouvernementale est attendue dans les heures qui viennent à Addis Abeba.

La coupe d’Afrique des nations 2017, initialement prévue en Libye a été retirée à ce pays compte tenue de l’insécurité grandissante que connait le pays. C’est ainsi que d’autres pays sont en concurrence avec la Guinée pour l’organisation de ces 2 éditions. Il s’agit de la Côte d’Ivoire, de l’Algérie, du Cameroun et de la Zambie.

Selon le programme de la Confédération Africaine de Football(CAF), les candidats tenteront de séduire le jury pour le vendredi 19 septembre. Il reviendra ensuite au comité exécutif de la CAF de se réunir le lendemain samedi en vue de la délibération prévue à 15 heures GMT.

Mais quand on sait que la Guinée ne dispose pas d’un seul stade digne du nom, alors que la CAF exige 4 stades de haut standing pour organiser une telle manifestation, loin de vouloir jouer les oiseaux de mauvaise augure, les chances sont minimes, surtout que nos concurrents ont plein d’arguments à faire valoir.

Alpha Mamadou Diallo

Commentaires