Corps retrouvé à Matoto ce lundi 24 novembre 2014Dans la matinée de ce lundi, les habitants de Matoto, confronté à un corps dont la cause de la mort est méconnue, ne comprenaient pas l’attitude des agents de la croix rouge et plus généralement des responsables de la coordination nationale de lutte contre Ebola qui ne réagissent pas aux appels des citoyens, même s’il y a un corps, en cette période d’Ebola.

Au marché de Matoto, le jeune est connu sous le nom de « Simbo ». Pas plus. Docker, la victime aurait subi un accident de la circulation. Aux dires de Sacoba Condé, un agent de l’escadron mobil numéro 4 de Matoto, cet accident a éloigné le jeune Simbo de ses activités. Son état de santé s’est davantage dégradé les trois derniers jours

Corps retrouvé à MatotoLes services sanitaires ne viennent pas dégager le corps aux grands dames des agents de sécurités. Pourtant, les rôles sont précis martèle Sakoba Condé.

Avant la venue des agents de la croix rouge, les services de sécurités s’étaient engagés à enterrer le corps, même s’ils ne connaissent pas de quelle maladie le jeune est victime. Cet agent à bout de nerfs, est révolté contre la coordination de lutte contre Ebola : « Il ne s’agit pas de rouler dans les véhicules climatisés de l’Etat et dire qu’elle travaille, alors qu’elle ne fait rien sur le terrain. Si ce comportement va continuer, il vaudra mieux qu’on retire les moyens de la coordination ».

Aux dernières nouvelles, la croix rouge avait finalement assisté les habitants à l’enterrement de corps dans un cimétière d’à côté et on ignore toujours la cause du décès, selon le chef du secteur, joint au téléphone.

Le Maire

 

Commentaires