Les ministres de l’industrie, des PME et de la promotion du secteur privé, Boubacar Barry, de l’hôtellerie, du tourisme et de l’artisanat, Elhadj Thierno Ousmane Diallo et du commerce, Marc Yombouno ont présenté  le mardi, 5 décembre leurs politiques sectorielles à l’Assemblée nationale, a constaté Guineematin.com à travers son équipe de reportage.

Pour le département de l’industrie, le budget 2018 s’élève à 63 milliards 489 millions 74 mille. Celui de l’hôtellerie, du tourisme et de l’artisanat, le budget passe de 19 milliards 607 millions 468 mille 974 Francs pour 2017 à 46 milliards 288 millions 551 mille en 2018. Tandis que le ministère du commerce avec un budget de 60 milliards 623 millions  329 mille 994 en 2017 décroche une enveloppe de 64 milliards 163 millions 239 mille francs guinéens.

Après avoir écouté religieusement les ministres sur l’utilisation des montants alloués en 2017 et les actions prévues en 2018, les députés se sont relayés pour poser des questions et parfois faire des suggestions, si  non apporter leur soutien à ces hauts commis de l’Etat.

Dr Saloum Cissé : le 1er vice-président de l’Assemblée nationale a demandé au ministre du tourisme les dispositions prises pour l’implantation de nouveaux hôtels à l’intérieur du pays avant de demander à connaître combien d’hôtels fonctionnent en Guinée actuellement ?

Au ministre du commerce, Dr Saloum Cissé, s’est inquiété de l’existence dans les marchés guinéens de produits piratés et veut des mesures prises pour arrêter ce fléau ?

Dr Deen Touré : Le président du groupe de l’Alliance républicaine, s’adressant au ministre de l’industrie, a noté qu’il n’y a jamais eu de zone industrielle opérationnelle en Guinée. Pourquoi ? Au ministre du tourisme le député a demandé quel est le statut de Novotel et qu’est ce qu’il rapporte à l’Etat ? Au ministre de l’Industrie, il a exprimé des doutes sur la qualité et le contrôle sur l’activité du laboratoire de Matoto. « Il nous faut un système de certification de qualité en Guinée ».

Mariama tata Bah a demandé quant est ce la réalisation de l’usine de pomme de terre à Timbi Madina.

Demba Fadiga, à son tour, a interpellé le ministre d’Etat au tourisme sur la nécessité de rendre opérationnelle et rentable les parcs zoologiques et les sites touristiques du pays. Il a posé une question au ministre du commerce sur la prolifération des unités d’emballage de l’eau minérale.

Dr Sinatan Christian Touré, a demandé au ministre de l’industrie, les relations financières existant entre le département et les groupements de femmes. Au ministre du tourisme, qu’en est-il de la réalisation des villages artisanaux à l’intérieur du pays. Au ministre du commerce, Dr Touré a interpellé le ministre sur la dangerosité des produits périmés sur le marché guinéen.

Kalémodou Yansané  parlant des hôtels Niger a interrogé le ministre du tourisme, sur la réhabilitation cet établissement est en perpétuelle rénovation. « Depuis 4 ans, cet hôtel est en rénovation. Ce qui est fait, est mal fait. Je suggère la résiliation du contrat ».

Dr Zalikatou Diallo elle, a appelé à soutenir l’office national du tourisme avant de rappeler le ministre du tourisme que l’intérieur du pays est dépourvu d’hôtel et attire son attention sur l’imminence de la tenue de la CAN en 2021. Elle a Salué les efforts déployés par le département du commerce sur le terrain. Pour le ministre de l’industrie, elle a demandé à connaître la stratégie du département pour l’emploi des jeunes.

Mamadou Diouldé Sow : au ministre du tourisme, il a rappelé que la rentabilité des hôtels dépend de certains préalables liés à la sécurité et à la justice pour valoriser les gros investissements. Il a demandé au ministre les critères d’aménagement des sites comme Tamba Daga à Pita. Il a ensuite regretté le manque de vision du gouvernement à trouver du financement aux artisans. Au ministre du commerce, « les gens sont devenus cupides et prêts à tout pour trouver de le l’argent. Les gens ont partout des fabriques d’eau et d’alcool frelaté. C’est grave pour la santé de la population. Les sacs plastiques créent des dégâts inestimables à la santé de la population »

N’Fa Condé, s’adressant au ministre du commerce a souligné les soucis d’acquisition d’eau potable à Siguiri qui sont trop. De cinq usines d’eau à Siguiri, elles sont parties à 40 puis à plus d’une centaine, selon les dernières informations. Au ministre du tourisme, ce député a demandé que la construction des gares routières soit prise en compte dans le plan d’action du département. « Je plaide pour la construction d’hôtels répondant aux standards et à travers tout le pays ».

Anne Marie Mansaré : a demandé quels sont les rapports du département du commerce avec les femmes performantes. « Si vous travaillez avec celles de Conakry, élargissez le dispositif à celles de l’intérieur ».

Bakary Goyo Zoumanigui : interpellant le ministre du commerce, regrette que des dispositions idoines ne soient pas prises pour corriger la présence des véhicules avec direction à droite. Il a dénoncé également le mauvais carburant vendu en Guinée.

Dr Fodé Maréga a rappelé que la responsabilité incombe à l’Etat d’organiser les unités d’emballage d’eau. Au ministre du tourisme, il a rappelé l’importance de mettre en valeur les fêtes de la mare par un tourisme local.

Dr Fodé Oussou Fofana, le patron du groupe libéral-démocrate, a interpellé le ministre du tourisme : « vous êtes fier des hôtels Sheraton de Noom, … alors qu’aucun guinéen n’a les moyens d’y passer une nuit ou de prendre le petit déjeuner. On se demande qui a construit ces hôtels et comment vous pouvez mettre cela dans votre bilan. « Je pense que  vous devriez vous soucier de l’hôtel Novotel au moins ». Au ministre du commerce, « je me demande ce que vous faites. Il y a plus de 90 % de médicaments contrefaits sur le marché national ». Au ministre de l’industrie, « je sais que face au manque de moyen, vous ne pouvez rien. Et les chiffres sont du pipo ».

Saïkou Yaya Barry a appelé le ministre du commerce à aider les Guinéens à manger mieux et bien. « Au ministre du tourisme, je veux connaître les statistiques sur la fréquentation de touristes en Guinée ».

Bakary Diakité : « Nous sommes fiers de notre champion qui a construit de grands hôtels et embelli notre pays».

Diao Kanté a suggère au ministre du commerce de réfléchir sur le conditionnement des fruits comme la pastèque qui pourri sur les marchés. Suggère au ministre du tourisme d’organiser des colonies de vacances dans les différentes régions naturelles du pays pour la promotion du secteur.

Une compilation de l’équipe de Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments