24 heures après la sortie médiatique des opérateurs économiques victimes de pillages lors des manifestations politiques et qui ont annoncé la fermeture des marchés dans tout le pays, le lundi 1er septembre 2014, le groupe organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) vient d’afficher son soutien au mouvement. C’était à travers une déclaration lue à son siège, à Cosa, devant les médias dont Guineematin.com, ce jeudi 28 août 2014, par son président, Cherif Mohamed Abdallah.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, l’intégralité de cette déclaration.

Déclaration du GOHA

Le GOHA, organisation de défense des droits des opérateurs économiques suit avec grand intérêt la situation des commerçants victimes des pillages entre 2012 et 2013.

Les responsables du GOHA

Les responsables du GOHA

Le GOHA, soucieux de l’indemnisation de ces victimes avait en temps utile organisé un recensement qui a abouti à l’établissement des dommages subis par chacune de victimes.

Les résultats de ce recensement avaient fait l’objet d’une large diffusion, sans que les autorités interpellées par cette situation ne fassent quoi que ce soit.

Au contraire, de plus en plus des voix s’élèvent pour contester le bien -fondé de l’indemnisation des commerçants victimes de ces pillages.

Solidaires aux victimes, le GOHA s’engage à soutenir toute action initiée par elles et invite toute organisation de défense des droits des citoyens d’en faire autant.

Cet appel s’adresse particulièrement aux syndicats des travailleurs et aux syndicats des transporteurs afin que les actions que les victimes auront à entreprendre soient couronnées de succès.

Car si aujourd’hui il s’agit des commerçants, demain l’acharnement peut viser un autre secteur. Si aujourd’hui les commerçants ont notre soutien, demain nous auront le leur.

Le GOHA vous invite tous à accompagner les commerçants pour le triomphe de la justice sociale.

Conakry le28 Août 2014

Le Président du GOHA, Chérif Mohamed Abdallah

Commentaires