Moustapha NaïtéC’est un projet appuyé par l’ONUDI, financé par le fonds de consolidation de la paix, en faveur des jeunes et des femmes de Conakry, Boké, Fria, Kindia, Mamou, Dalaba, Pita, Labé, Kouroussa, Kankan, Siguiri, N’Zérékoré, Macenta et Lola pour une durée de 18 mois.Ce mercredi 3 septembre 2014, le ministre de la Jeunesse et de l’emploi, Moustapha Naïté, a procédé au lancement officiel d’un programme intitulé ‘’emploi spécifique pour les jeunes (filles et garçons) et femmes à risque de conflit et de formations orientées sur la culture de la paix et de la citoyenneté dans les zones à risque de tension’’, dans la maison des jeunes de Dixinn port2.

Ce programme est une initiative du gouvernement guinéen à travers le ministère de la Jeunesse et de l’Emploi, en collaboration avec l’ONUDI, l’UNFPA, le PAM et le PNUD relative à l’utilisation des ressources du Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix (PBF) à sa deuxième phase.

Ce projet est un appui constant et considérable de l’Organisation des Nation Unies pour le Développement l’Industriel (ONUDI) financé par le fonds de consolidation de la paix, PBF, à hauteur  de deux millions cinq cent quarante neuf mille sept cent vingt cinq mille dollars US (2 549 725 USD) en faveur des jeunes et femmes. Il couvre Conakry et 13 préfectures à risque d’instabilité politique et sociale dont Boké, Fria, Kindia, Mamou, Dalaba, Pita, Labé, Kouroussa, Kankan, Siguiri, N’Zérékoré, Macenta et Lola pour une durée de 18 mois.

A l’entame de sa déclaration, Moustapha Naïté, le ministre de la jeunesse et de l’emploi, s’est réjoui de ce projet en cette période où notre pays est confronté à la dure épreuve de riposte contre Ebola et aux problèmes d’insalubrité avec les risques liés aux maladies diarrhéique menaçant la santé de nos populations. «  Ce projet mobilisera des jeunes et des femmes issus des associations et des groupements qui vont être employés dans les cinq communes de Conakry pour un nettoyage systématique des lieux à la faveur d’un environnement assaini », a dit le ministre.

Selon Moustapha Naïté,  ce projet serait autour de trois (3) volets, qui vont permettre l’accès à plus de 5 000 jeunes et femmes à des opportunités d’emploi à travers les associations des jeunes et femmes impliqués dans ce projet.

A cette occasion, le ministre de la Jeunesse et de l’emploi, a annoncé l’inauguration de deux centres de compostage réalisés dans le cadre de ce projet dans les jours prochains à Kindia et Labé qui offrent respectivement 50 et 25 emplois directs aux jeunes de ces localités.

Enfin, le ministre a dit espérer que la mise en œuvre de ces centres par les structure impliquées permettra de créer pour les jeunes et femmes des occupations saines et des revenus qui vont faire de ces deux couches vulnérables des véritables acteurs pour la paix dans notre pays.

F. Yacine Sylla

Facebook Comments