• Accord inconditionnel pour finaliser le transfert des activités internationales d’Engen dans neuf pays de l’Afrique subsaharienne à Vivo Energy le 1er mars 2019
  • À terme, le réseau de stations-service de Vivo Energy s’étendra de 15 à 23 pays en Afrique et deviendra le plus grand réseau panafricain indépendant
  • Cet accord n’inclut pas les opérations internationales d’Engen en République Démocratique du Congo, mais des discussions sont en cours entre Vivo Energy et Engen.

Londres, 18 septembre 2018 :  Vivo Energy plc («Vivo Energy») annonce avoir conclu un accord avec Engen Holdings (Pty) Limited («Engen» ou «EHL») pour restructurer l’acquisition d’Engen International Holdings (Mauritius) Limited («EIHL») par Vivo Energy Investments BV, filiale de Vivo Energy. La transaction restructurée est désormais inconditionnelle, hormis les conditions de clôture habituelles, et les clauses de changements défavorables importants. Toutes les autorisations réglementaires et de la concurrence requises ont été approuvées pour le transfert des activités internationales d’Engen dans neuf pays de l’Afrique subsaharienne. La restructuration permet d’achever la transaction, annoncée pour la première fois le 4 décembre 2017, pour dérouler dans tous les pays autres que la République Démocratique du Congo. La finalisation est prévue pour le 1er mars 2019.

La transaction restructurée ajoutera des opérations dans huit nouveaux pays et plus de 225 stations-service portant la marque Engen seront ajoutés au réseau de Vivo Energy, portant ainsi sa présence à plus de 2 000 stations-service réparties sur 23 marchés africains. Les nouveaux marchés pour Vivo Energy sont le Gabon, le Malawi, le Mozambique, la Réunion, le Rwanda, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe. Les opérations d’Engen au Kenya (où Vivo Energy opère déjà) sont le neuvième pays inclus dans la transaction.

Conformément à l’accord du 4 décembre 2017 et à la suite de la restructuration de la transaction, la contrepartie du transfert d’EIHL est de 203,9 millions USD, comprenant une émission par Vivo Energy de 63,2 millions d’actions nouvelles évaluées au prix d’introduction en bourse de Vivo Energy de 165 pence par action[1] et 62,1 millions de dollars en espèces, ce qui a conduit EHL à détenir une participation d’environ 5,0% dans Vivo Energy. Le paiement de la contrepartie en espèces sera financé par un prélèvement sur la facilité de crédit multidevises de Vivo Energy, établie en mai 2018.

À ce stade, Engen poursuit ses discussions avec le gouvernement de la République Démocratique du Congo concernant le transfert de la filiale Engen de RDC. Vivo Energy continue à évaluer l’acquisition potentielle et les négociations avec Engen sont en cours.

Pour l’exercice terminé le 31 Décembre 2017, le BAIIA ajusté non audité pour les neuf entités qui seront transférées le 1er Mars 2019 était d’environ 33 millions $ US, dont 26 millions $ US est attribuable[2], avec une trésorerie nette d’environ 48 millions $ US.

La confiance de Vivo Energy au potentiel des entreprises transférées le 1er Mars 2019, et l’objectif d’atteindre des taux de croissance à deux chiffres pour les volumes et pour l’EBITDA à moyen terme, comme inscrit dans la brochure d’entrée en bourse, restent inchangés. Vivo Energy fournira au marché des documents actualisés pour les neuf pays d’Engen, reflétant les modifications relatives à la transaction, avec l’annonce des résultats de l’exercice 2018 prévue en mars 2019, à l’issue du transfert.

Engen Holdings (Pty) Limited conserve ses participations dans Engen Petroleum Limited (l’entreprise en Afrique du Sud et la raffinerie) et pour les opérations d’Engen à Maurice, au Botswana, Ghana, Namibie, Swaziland et Lesotho, qui ne font pas partie de la transaction.

Une présentation accompagnant l’historique de la transaction est disponible : https://investors.vivoenergy.com/results-reports-and-presentations/2018

Commentant cette transaction, Christian Chammas, PDG de Vivo Energy, a déclaré: «L’annonce d’aujourd’hui ouvre un nouveau chapitre important pour Vivo Energy et nous sommes impatients d’accueillir environ 350 nouveaux employés, d’ajouter huit nouveaux pays à notre réseau et d’augmenter notre marché cible de près de 150 millions de personnes à environ 35% de la population africaine. Fait important, nos activités existantes sont en bonne voie pour atteindre nos objectifs annuels et nous continuons à investir pour les développer. »

Yusa Hassan, directeur général et PDG d’Engen, a déclaré: «Engen est satisfait de cette transaction, qui sera finalisée le 1er mars 2019. Elle correspond à nos aspirations de croissance en Afrique. Nous sommes impatients de devenir actionnaire de Vivo Energy et d’ajouter une autre marque forte et respectée au sein du groupe Vivo Energy. » 

Chammas a conclu: «Au cours des sept premières années d’expérience de Vivo Energy, nous avons investi pour développer notre activité, élargir notre réseau et ajouter de nouvelles boutiques et des offres de restauration rapide. Nous avons la possibilité de reproduire ce modèle commercial réussi pour stimuler la croissance et la rentabilité sur nos nouveaux marchés et nous sommes impatients d’uniformiser le marché au cours de la nouvelle année, à la mesure des opportunités qui nous attendent. Nous devons en profiter pour offrir de la valeur à nos actionnaires et nous rapprocher de notre objectif de devenir l’entreprise d’énergie la plus respectée d’Afrique. »

Guineematin.com vous propose de cliquer sur le lien suivant pour visionner ce communiqué :

Point sur la Transaction entre Vivo Energy et Engen Holdings

Facebook Comments

Guineematin