L’assemblée générale de l’Union des Forces du Changement(UFC) s’est tenue ce samedi 15 avril 2017, à son siège national à Taouyah, dans la commune de Ratoma. Il a été question entre-autres, de la visite d’Etat effectuée par le président Alpha Condé à Paris et de la question du troisième mandat, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Pour Aboubacar Sylla, président de l’UFC, la visite d’Etat effectuée par le président de la République en France est contreproductive, et elle n’apporte absolument rien à la Guinée.

« C’est une visite tardive et contre- productive pour la Guinée. Premièrement, monsieur François Hallande est un président sortant, il est sur le départ. L’élection Française doit avoir lieu pour le premier tour le 23 avril, dans moins d’une dizaine de jours. Le second tour, c’est le 7 mai prochain. Donc, c’est un président qui ne peut pas au sens actuel engager la France. La deuxième chose, c’est le président qui est le plus impopulaire de la cinquième République en France. Jamais un président n’a battu des records d’impopularité comme François Hollande qui n’a pas aujourd’hui même 20% d’opinions favorables en France. Jamais aussi un président de la cinquième République en France, n’a pas eu le courage d’être candidat à sa propre succession. C’est la première fois qu’un président, qui n’a fait qu’un mandat en France, sous la cinquième République, décide volontairement de ne pas être candidat à sa propre succession parce qu’il sait que ça risque d’être une humiliation pour lui. Cette visite est contreproductive, tardive et inopportune, parce que le successeur de François Hollande, quel qu’il soit, ne revendiquera jamais son bilan. Même dans son camp, les candidats ont refusé de revendiquer son bilan, tellement que son bilan est négatif. Ce qui veut dire que son successeur va probablement prendre le contre-pied de sa politique sur tous les plans », a soutenu le porte-parole de l’opposition républicaine.

Ce voyage, dit monsieur Sylla, est contreproductif, dans la mesure où la Guinée va mettre du temps encore à bénéficier pour son président, d’une visite d’Etat. « Donc, le prochain président Français va mettre du temps pour inviter la Guinée encore dans le cadre d’une visite d’Etat. Autrement dit, c’est une opportunité gâchée, perdue qu’on aurait pu garder au prochain président de la France », a-t-il dit.

Aboubacar Sylla rappelle que même l’accueil, le président Alpha Condé a été reçu par la seizième personnalité de l’Etat Français en l’occurrence, la ministre Française de la fonction publique.

Quant à la réponse donnée par le président Alpha Condé en France, par rapport au 3ème mandat, il n’y a aucune ambiguïté, pense Aboubacar Sylla. « A travers cette réponse, il n’y a plus de flou ou d’ambiguïté à entretenir. Alpha veut briguer le 3ème mandat. Alors, il faut que les guinéens se lèvent pour préparer une épreuve de force », a-t-il lancé.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél: 664 413 227/ 654 416 922

Commentaires