Arrivée du président à la mosquéeComme nous l’avons annoncé dans nos précédente édition,  l’hélicoptère qui a transporté le chef de l’État à Pita s’est posé au stade préfectoral à 14 h 30. Son atterrissage a soulevé beaucoup de poussière au point qu’un jeune du mouvement Djokkenmo venu de Labé est tombé en syncope.

Lorsque tout est revenu à la normale, la délégation présidentielle est descendue de l’hélicoptère. Entre temps, le gouverneur de Labé et le préfet de Pita arrivés stade quelques minutes après le Pr Alpha Condé ont tenté de rejoindre le chef de l’État au bas de la passerelle. Mais l’hôte de marque n’a pas donné ce temps-là aux administrateurs territoriaux concernés. Il a plutôt filé droit vers le drapeau d’honneur tenu par les chevaliers de la République.

Après les notes de la musique militaire, le chef de l’État a eu droit à un bain de foule au sein de laquelle on notait la présence des responsables et militants du mouvement Djokkenmo 2015 venu de Labé pour leur première sortie officielle.

En matière de mobilisation, la ville de Pita vibrait réellement au rythme de cette réception parce qu’administration et commerce était fermés. Plusieurs responsables de la société civile et chefs religieux ont assisté à la réception au stade préfectoral.

Le chef de l’État a visité presque tout les chantiers du 56eme anniversaire de l’indépendance de la Guinée : bloc administratif préfectoral, villa des hôtes,  résidence du préfet, grande mosquée et domicile du Khalid de Pita assumant les fonctions de directeur préfectoral des affaires religieuses. Elhadj Mamadou Nano Bah a reçu le chef de l’État en présence d’une forte délégation de la ligue islamique régionale de Labé conduite par son inspecteur, Elhadj Thierno Badrou BAH, imam.

Pendant la visite des chantiers, le Pr Alpha Condé s’est beaucoup plus intéressé aux bâtiments dont les travaux de rénovation n’ont pas encore été entamé surtout à la villa des hôtes.

Vu le retard enregistré à Dalaba et à Pita, le chef de l’État a convoqué tous les entrepreneurs concernés par ces chantiers dans la région administrative de Mamou à une réunion à la présidence le mardi prochain, selon le ministre Sanoussy Bantala Sow.  La pression, c’est pour pouvoir honorer le rendez-vous de décembre prochain.

C’est dans ce contexte que le chef de l’État a quitté Pita à 16 h 16 minutes dans le chrono de Guineematin.com et cette fois-ci le gouverneur de Labé ne s’est pas approché de l’hélicoptère. Seul son homologue de Mamou qui est arrivé à côté de la passerelle.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments