En marge d’une réunion de l’opposition tenue hier, lundi 12 juin 2017, au QG de l’UFDG, un reporter de Guineematin.com a interrogé l’ancien ministre de la Communication du président Alpha Condé, Alhousseyni Makanéra Kaké, sur l’offre du chef de l’Etat qui veut être médiateur dans la crise qui secoue le Golf persique.

Guineematin.com : Quelle appréciation faites-vous de la proposition du Président Alpha Condé d’être médiateur dans la crise qui secoue le Golf Persique qui conduit à l’isolement du Qatar ?

Alhousseyni Makanéra Kaké : C’est un vœu pieux ! Mais, je crois que le professeur Alpha Condé n’a pas ce charisme et il n’a pas cette influence pour pouvoir mener une médiation dans la crise qui oppose les pays du Golf Persique avec le Qatar. Même la manière dont il a écrit la lettre ne prouve pas une certaine neutralité. Il y a des pays en conflit. Quand vous voulez être médiateur, vous écrivez une lettre pour chaque groupe. Si vous écrivez à un seul et vous laissez l’autre pour dire que vous voulez faire une médiation, même à partir de là, une partie peut penser que vous n’êtes pas neutre. La Guinée est aujourd’hui en recul. On n’a plus un Sékou Touré qui pourrait s’investir comme il l’a fait lorsqu’il s’agissait de l’intégration de l’Egypte dans la Umma islamique. Alpha Condé n’a pas ce statut.

Guineematin.com : Mais, il était impliqué aussi dans la résolution de la crise en Guinée Bissau ?

Alhousseyni Makanéra Kaké : Si vous répétez deux fois cela en Guinée Bissau, vous n’aurez même pas de l’eau à boire. Au lieu de résoudre le problème, il l’a compliqué. J’ai rencontré des partisans du Premier ministre actuel qui m’ont affirmé que le Professeur Alpha Condé est venu seulement pour compliquer et opposer les populations de leur pays car la loi est claire à Bissau. C’est la majorité au parlement qui va choisir le Premier ministre. Lui (Alpha Condé, ndlr), il va demander au Président de la Guinée Bissau de choisir quelqu’un qui n’a même pas dix députés.

Guineematin.com : Vous pensez que ça sera la même chose au Qatar ?

Alhousseyni Makanéra Kaké : Non ! Il ne sera même pas écouté au Qatar. Le Qatar n’est pas la Guinée Bissau. A peine qu’ils vont lire sa lettre et cela aussi c’est parce qu’il est président en exercice de l’UA. Sur le plan de la forme, cette lettre est une honte. Quand vous prenez sa lettre pour lire, la langue officielle de la Guinée est le français. La lettre a été écrite en français ; mais, le nom du pays est écrit en anglais. Au lieu d’écrire « Golf », on a écrit « Gulf ». Cela veut dire qu’il n’y a pas de rigueur et on termine même par « Wassalam », un autre mot qui n’est pas français. On ne voit pas le sérieux dans la lettre. Je regrette que ça soit de la Présidence de la République de Guinée.

Guineematin.com : Merci monsieur le ministre

Alhousseyni Makanéra Kaké : C’est moi qui vous remercie

Entretien réalisé et décrypté par Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Guineematin