Dans le cadre de sa tournée porte à porte en Guinée Forestière et en Haute Guinée, le chef de file de l’opposition guinéenne, Elhadj Cellou Dalein Diallo, à la tête d’une importante délégation, a séjourné à Faranah avant-hier et hier. Dans la journée d’hier, jeudi 20 avril 2017, le président de l’UFDG et sa suite se sont successivement rendus au siège de la préfecture de Faranah où ils ont rencontré le préfet, puis chez le Soti-Kemo, au siège de l’association des guérisseurs et chasseurs traditionnels, à la filière bois et dans certains lieux de forte fréquentation de Faranah, a constaté Guineematin.com, à travers son envoyé spécial.

C’est aux environs de 10 heures 30 minutes que le principal opposant au régime Alpha Condé et la délégation qui l’accompagne se sont rendus au siège de la préfecture de Faranah où ils ont été bien reçus par Alpha Oumar Keïta, le préfet de Faranah.

Face au préfet, Elhadj Cellou Dalein Diallo a expliqué sa présence par d’abord le fait d’avoir commencé sa carrière administrative dans cette préfecture en 1977, à travers un acte de Moussa Sanguiana, à l’époque Ministre du commerce ; ensuite, sa volonté de faire part de sa présence dans cette préfecture en tant que leader d’un parti, mais aussi en sa qualité de chef de file de l’opposition guinéenne.

« On m’a dit que le gouverneur n’est pas là, je vous demande de lui transmettre mes salutations. Nous devons travailler pour construire une démocratie apaisée dans ce pays ; mais, une vraie démocratie. Nous devons travailler pour instaurer l’Etat de droit, réconcilier les guinéens, chasser la haine et promouvoir la fraternité (…). Personne n’a choisi d’être guinéen, la frontière a été tracée au hasard, c’est un fait de Dieu, acceptons ça. Faisons la promotion plutôt de l’entente, de la fraternité au lieu de la haine. La politique prends des dimensions préoccupantes, parce que ça devient un facteur de division, ça devait être un facteur d’unité, je suis vraiment préoccupé par cette situation », a fait remarquer le leader de l’UFDG, rappelant que cela n’existait pas par le passé.

Par ailleurs, le chef de file de l’opposition a rappelé que les administrateurs territoriaux ont un rôle extrêmement important à jouer dans le rapprochement des citoyens, même s’il reconnaît qu’ils sont nommés, donc ont un rôle politique.

Cependant, le principal opposant au régime Alpha Condé a invité le préfet de Faranah à traiter tous les citoyens au même pied d’égalité, indiquant qu’il lui est souvent reproché d’avoir beaucoup travaillé dans les autres régions du pays qu’au Fouta. « C’est parce que j’étais Ministre de la République et non d’une région. J’ai fait la route Sérédou-Lola-N’zérékoré ; ça aide aujourd’hui tous les guinéens, tous les usagers de la route. Ce sont les transporteurs qui dormaient au Bac de Djani, ce sont les commerçants. Lorsque vous faites Kankan-Kourémaly. Le pont qui était là-bas, quels sont ceux qui y passaient la nuit ? C’était des guinéens », a entre autres rappelé le leader de l’opposition guinéenne, invitant ainsi le préfet à faire autant, rappelant que Seul Dieu sait de quoi demain sera fait…

Pour sa part, dans son discours-réponse, Alpha Oumar Keïta a dit sa joie de recevoir le président de l’UFDG, indiquant que lui et ses collaborateurs ont pris du goût dans les enseignements que le chef de file de l’opposition était entrain de donner.

« On ne voulait même pas qu’il arrête, tellement que ça commençait à intéresser les gens. Moi, je suis encore une fois très heureux parce qu’aujourd’hui l’occasion qui s’offre à nous est une occasion rare (…). Moi, je pense qu’aujourd’hui, s’il y a la paix en Guinée comme vous venez de le dire, vous serez cité et en bonne place. Mais, quand ça ne va pas, nous ne le souhaitons pas, autant la mouvance aura sa responsabilité, autant votre part de responsabilité ne sera pas négligeable. Donc, nous, en tant que guinéen d’abord, aussi en tant qu’administrateur territorial, notre rôle, c’est de demander à vous les politiques de nous aider à apaiser les cœurs », a souhaité le préfet de Faranah.

De Faranah, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments