Après le retrait des députés, le groupe parlementaire des « Libéraux-Démocrates », par la voix de son président, Docteur Fodé Oussou Fofana, a lu une déclaration dans laquelle, les opposants guinéens ont fustigé le comportement de la mouvance présidentielle. Les opposants accusent certains députés de la mouvance d’obstruction pour empêcher l’adoption du code électoral et de permettre l’organisation rapide des élections locales, conformément à l’accord du 12 octobre dernier.

Selon Docteur Fodé Oussou Fofana, la seule passerelle de dialogue vient d’être coupée ; et, pour de bon ! « Nous allons exiger les élections locales avec le code électoral en vigueur. En attendant, nous allons nommer nos maires, nos chefs de quartiers et de districts. Ce sera terminé », a indiqué la déclaration lue par le président du groupe Libéral-démocrate.

Après avoir claqué la porte de l’Assemblée nationale, le chef de l’opposition parlementaire a été on ne peut plus clair : « Personne, je dis bien personne ne pourra nous mettre autour d’une table pour d’autres négociations avec ce pouvoir », a précisé Docteur Fodé Oussou Fofana.

De retour de l’assemblée, Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41