Comme prévu, l’opposition guinéenne a organisé un grand rassemblement ce dimanche, 16 juillet 2017, au boulevard Diallo Telly, dans la commune de Kaloum, a constaté Guineematin.com à travers son équipe de reportage.

Partis de Dixinn (domicile du chef de file de l’opposition) à 11 heures, Cellou Dalein Diallo et ses pairs de l’opposition républicaine sont arrivés au lieu du meeting vers midi. A part une tentative de perturbation (vite maîtrisée) au niveau du palais du peuple provoquée par une poignée de jeunes qu’on dit manipulés par des courtisans de la mouvance présidentielle, les leaders de l’opposition ont rejoint le lieu du meeting et tenu des discours musclés. Devant une foule surexcitée, les opposants ont à tour de rôle dépeint la gouvernance du président Alpha Condé.

D’abord, c’est Pélé Diop, l’un des membres du bureau fédéral de l’UFDG à Kaloum qui a ouvert les discours. Dans son intervention en langue nationale soussou, l’opposant s’est adressé à ceux qui avaient juré au pouvoir qu’ils étaient capables et qu’ils parviendraient à empêcher ce meeting de se tenir.

Prenant la parole, le secrétaire général du parti GRUP, Elhadj Seydou Dioubaté, a dit, au nom de son président Elhadj Papa Koly Kourouma, que les guinéens ne vont plus accepter d’élire un président qui ne peut pas résoudre leurs problèmes. « Kaloum est le départ d’un pont qui va relier toute la Guinée et qui va débarquer en cours de route tous ceux qui sont mauvais. Vous n’allez plus accepter à Sékoutoureya un incapable. Vous ne logerez plus quelqu’un qui cultive l’ethnocentrisme, quelqu’un qui ne peut pas donner du travail à la jeunesse ou qui ne peut pas redresser le système éducatif… ». « Sékoutoureya appartient à Cellou Dalein Diallo », a-t-il dit, avant de passer la parole au représentant de l’UDG, le député Dembo Sylla.

Quand à l’ancien ministre de la Communication, Makanéra Kaké, « le moment du mensonge est terminé et il est temps pour le President Alpha Condé d’organiser des élections libres et transparentes ».
De son côté, le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, a qualifié de succès le rassemblement de ce dimanche.
« Il y avait beaucoup de forces qui avaient été mobilisées pour empêcher ce meeting. Des milliards ont été dépensés pour décourager les jeunes et les militants de Kaloum. Malgré la corruption et l’intimidation, ils se sont mobilisés et c’est un succès pour l’opposition ».

Selon Cellou Dalein Diallo, les guinéens souffrent parce qu’il n’y pas d’emploi : « j’ai écouté les discours au siège du RPG, on ne parle pas d’emploi. On attaque les personnes. On nous attaque parce qu’on dénonce la corruption. Les Guinéens n’arrivent pas à manger à leur faim parce qu’ils n’ont aucune activité génératrice de revenu », a-t-il dit avant de citer l’immigration des jeunes comme exemple.

Pour le leader de l’UFDG, on ne pense aux populations qu’à la veille des élections. « À la veille des élections, ils viennent avec des sacs de riz ou bien de l’argent. Après, ils disparaissent. Kaloum ayant compris, nous sommes sûrs que le combat va aboutir très bientôt », espère le patron de l’opposition guinéenne.

À ceux qui ont voulu empêcher la tenue du meeting, le président de l’UFDG pense qu’ils sont des petites personnes, de simples « démagogues et des opportunistes » qui cherchent des postes et de l’argent. « Il faut que les guinéens se débarrassent de l’hypocrisie pour dire la vérité », a-t-il lancé.

Enfin, Cellou Dalein Diallo a remercié les forces de l’ordre qui, dit-il, commencent à comprendre que les guinéens qui manifestent sont leurs frères et sœurs. Il a demandé aux militants de se préparer pour la marche du 02 août prochain.

De retour de Kaloum, Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com 

Tél.: 622 68 00 41

Commentaires

No Comments