Les manifestants contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé persistent, malgré l’arrestation de l’initiateur du mouvement, l’artiste Elie Kamano, peu après 9 heures, ce lundi 17 juillet 2017, dans la commune de Matoto.

« Je confirme qu’il y a une tentative de perturber la marche. Mais, nous travaillons pour sa reprise. Vous devez savoir qu’il y a beaucoup d’associations et des jeunes des quartiers qui sont venus comme l’appel a été lancé à tous les citoyens qui partagent les valeurs démocratiques et qui sont contre le troisième mandat. Donc, actuellement, il y a beaucoup de personnes qui se réorganisent du côté de Cosa et de la Tannerie », a notamment expliqué à Guineematin.com Mohamed Lamine Kaba, président du parti FIDEL et membre du collectif.

Selon ce jeune leader politique, Elie Kamano n’a pas finalement été détenu à la Gendarmerie de Matoto. L’artiste aurait été conduit à la Direction de la Police Judiciaire (DPJ), dans la commune de Kaloum. Et, d’autres personnes ailleurs. « Elie Kamano a été conduit à la DPJ et trois autres à Coyah dont Mamoudou Camara, le secrétaire administratif du parti FIDEL », a précisé monsieur Kaba.

A suivre !

Commentaires

No Comments