« Pas de circulation ici tant que le président Cellou ne rentre pas ! Ils ont tué Elhadj Amadou Oury, mais le regretteront ! », disait un jeune manifestant ce mercredi 17 septembre. Complètement fermée sur cette zone, la circulation était perturbée dans plusieurs quartiers de la commune de Ratoma.

Deux jours après l’assassinat du président de la section motard de l’UFDG, plusieurs habitants de Conakry sont dans l’angoisse et se demandent de quoi seront faits les jours à venir. Pour beaucoup de jeunes militants de l’opposition, l’assassinat d’Elhadj Amadou Oury Diallo est la mort de trop qu’on ne peut laisser le quotidien effacer.

Ainsi, certains annoncent des perturbations de la circulation routière (et donc de la ville) jusqu’au retour du chef de file de l’opposition guinéenne et président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo (actuellement dans la capitale française).

Dans une conversation téléphonique avec Guineematin.com, le vice-président de l’UFDG, Docteur Fodé Oussou Fofana- également en Europe- annonçait la suspension de ses activités et son retour précipité avec Elhadj Cellou Dalein Diallo pour participer à des obsèques dignes de nom du défunt Elhadj Amadou Oury Diallo…

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, quelques images de cet après-midi entre Hamdallaye et Bambéto

Commentaires