Un groupe de jeunes de l'UFDGPlusieurs sujets étaient à l’ordre du jour d’une assemblée générale extraordinaire du bureau fédéral UFDG de Labé, organisée hier, le mardi 7 octobre 2014, au siège du parti à Kouroula, a appris Guineematin.com de source officielle.

Les communications portaient essentiellement sur le renouvellement des instances dirigeantes de la fédération UFDG de Labé, la situation sociopolitique du pays et la mutation jugée arbitraire de certains cadres du parti dont Mamadou Aliou Laly Diallo, secrétaire général du comité fédéral des jeunes de cette principale formation politique de l’opposition guinéenne.Laly Diallo, Labé

Selon le député uninominal de Labé, Honorable Mamadou Cellou Baldé, des dispositions vont être prises par les cadres de l’UFDG pour mettre fin à ce qu’il qualifie d’injuste de la part des autorités administratives locales : « ces derniers temps, ce n’est un secret pour personne qu’il y avait un mouvement des jeunes de Labé demandant le départ de Samba Camara de la tête du CECOJE et de la maison des jeunes. Et, le gouverneur de région avait répliqué en disant que si Samba devait partir parce qu’il soutient Alpha Condé alors que tous les cadres qui soutiennent le RPG ou l’UFDG doivent partir. Je crois qu’il a commencé par Laly. Labé lui demande de terminer ce qu’il  a commencé. Moi-même, en tant que député uninominal, s’il estime que c’est la solution, bien que ce n’était pas çà la décision finale, parce que, je vous rappelle, que je l’ai rencontré. Mais, fort malheureusement, j’ai compris qu’il ne tient pas paroles. On a discuté dans son bureau. Il a estimé qu’il fallait suspendre le CECOJE et la maison des jeunes pour que les jeunes suspendent leurs manifestations afin qu’une solution soit trouvée. Mais, malheureusement, la gifle qu’il a donnée à l’UFDG ne nous ébranle pas. Encore une fois, les militants sont en train de se mobiliser pour exiger des autorités de la région plus d’équité, plus de transparence dans la gestion des problèmes de la région et de la préfecture en particulier. Les autres responsables qui ont des connotations politiques vont partir : Mory Sangaré (inspecteur régional de l’éducation, inspecteur régional RPG-Arc-en-ciel), DPE Labé (RPG), Mamadou Ecole, Ahmadou Sow (Professeur Biologie et président préfectoral association nationale soutien Alpha Condé à l’éducation. Le parti en a décidé», rassure le jeune parlementaire.archives assemblée générale ufdg labé

Au cours de cette même assemblée générale de l’UFDG, les jeunes de la coalition citoyenne de Labé ont réaffirmé leur volonté de voir Samba Camara démis de ses fonctions : « Tous les jeunes de l’UFDG étaient réunis aujourd’hui. On a eu à échanger. Nous demandons purement et simplement le départ de monsieur le gouverneur si dans quelques jours il n’arrive pas à trouver un consensus entre les fils et les jeunes de Labé. C’est pour montrer aux différentes associations des jeunes  de Labé que le gouverneur n’est pas là pour gérer des conflits, il est là pour favoriser un groupe de jeunes et dans ce sens, les jeunes vont demander purement et simplement le départ du gouverneur dans un bref délai » a averti Mamadou Saliou Diallo.

Joint au téléphone, le Gouverneur Sadou Keïta de Labé qui était en mission dans la préfecture de Mali n’a pas souhaité commenter pour le moment cette menace de déstabilisation qui vise sa personne.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com  

Commentaires