Selon le reporter de Guineematin.com à Bambéto, un militaire, béret rouge, a été bousculé par des jeunes. A en croire notre reporter- qui a momentanément fui des lieux- le militaire venait de Kipé sur une moto et se dirigeait probablement vers l’aéroport.

Mais, au niveau du rond point de Bambéto, des jeunes qui l’avaient vite entouré, l’auraient bousculé. Malheureusement, notre reporter qui était à ce moment là plus préoccupé pour sa propre sécurité n’a pas vu davantage…

Très souvent, quand il y a des tirs à balles réelles à l’occasion des manifestations et marches funéraires de l’opposition, les forces de l’ordre et les manifestants s’accusent mutuellement. C’est pourquoi, les opposants préfèrent souvent « gérer » leur propre sécurité en filtrant l’accès à leurs lieux de manifestation…

Aux dernières nouvelles, notre reporter- qui est ressorti de sa cachette- a appris que le militaire est en bonne santé et qu’il est désormais protégé par le service de sécurité de l’UFDG…

Par ailleurs, le cortège funèbre est arrivé à la mosquée de Bambéto où se prépare à la grande prière hebdomadaire de vendredi, avant de prière sur le corps de l’illustre défunt.

La section motard, très mobilisée à ces funérailles a fait un impressionnant tour à Bambéto, non loin de la mosquée et du cimetière où Elhadj Amadou Oury Diallo (qui a fondé et dirigé jusque-là cette section) rejoindra ceux qui l’ont précédé et nous attendra ; nous autres et surtout celui qui a tiré sur lui ce triste 15 septembre 2014…

Facebook Comments