Docteur Ousmane Kaba, président du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) est en tournée à l’intérieur du pays. Il a été chaleureusement accueilli, hier mercredi 30 août 2017, à Banankoro, dans la préfecture de Kérouané, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Dans le cadre de l’installation de ses structures sur toute l’étendue du territoire national, le jeune parti, à travers son président Dr Ousmane Kaba, vient de visiter ses militants et sympathisants dans la zone diamantifère de Guinée, située à 35 kilomètres de Kérouané.

Malgré une pluie battante, les militants sont massivement sortis pour recevoir, selon eux, l’homme du changement en Guinée. Dr Kaba a été accueilli à 15 km de la ville par des véhicules, des motards et des piétons.

A 15 heures, la délégation a fait son apparition dans un village. Mais, une chaude discussion va naître aussitôt entre deux femmes, M’Balou Camara et Nmami Sanoh, toutes se réclamant représentante du PADES à Banankoro. Une vive tension va opposer les deux groupes de militants. L’intervention des sages du village a permis de calmer les ardeurs des uns et des autres.

Finalement, Dr Ousmane Kaba a été reçu séparément par les deux femmes. Pour la première, M’Balou Camara, c’est au quartier SNED que la réception a eu lieu avec des militants tenant des mouchoirs de couleur verte comme symbole du parti.

Les sages et les associations locales sont venus lui réaffirmer leur engagement pour ce jeune parti. Dans son discours, Dr Ousmane Kaba a dénoncé le changement tant vanté mais qui est loin d’être une réalité, surtout à Banankoro, où les gens continuent à souffrir, selon lui. Il critiqué les promesses jamais réalisées par le RPG au pouvoir, le mauvais état des routes…. « J’ai fait 7 heures de Kankan à Banankoro à seulement quelques 200 kilomètres », a martelé Dr Ousmane Kaba.

Ensuite, le président du PADES s’est rendu chez l’autre femme leader, Nmami Sanoh. Là aussi, un accueil chaleureux lui a été réservé. Satisfait de la réception, Dr Kaba tacle le pouvoir en place en le qualifiant d’irresponsable et d’incapable à gouverner la Guinée.

Pour preuve, Dr Ousmane Kaba prend exemple sur la Côte d’Ivoire, où on enregistre une croissance économique énorme. Selon ce fondateur d’université et économiste de renom « pour opérer une personne, il faut un chirurgien. Donc, pour une croissance économique dans un pays, il faut un économiste au pouvoir », lance-t-il.

Moussa Oulen depuis Banankoro pour Guineematin.com

Ci-dessous, le discours en audio