Bantama Sow

Sanoussi Bantama Sow, ministre en charge des Guinéens de l’étranger

Le ministre en charge des Guinéens de l’étranger était, hier samedi 19 juillet 2014, à l’assemblée générale hebdomadaire de son parti, à Hamdallaye. Devant les responsables, militants et sympathisants du RPG arc-en-ciel (parti au pouvoir), Sanoussy Bantama Sow s’est montré très sévère contre les commerçants victimes de pillage à l’occasion des manifestations politiques, a constaté Guineematin.com, sur place.

« Le rôle de l’opposition, c’est de s’opposer, de nous empêcher de bien gouverner. Ils sont entrain de bien faire leur boulot ! » a fait remarquer Bantama Sow, parlant de pièges tendus chaque fois par l’opposition et sans doute aussi en pansant aux nombreux soubresauts qui ont été enregistrés au cours de la mandature Alpha Condé.

Abordant les réclamations qui concernant le dédommagement des victimes de pillages lors des manifestations politiques, le ministre Sow se montre catégorique : « Quand on parle de dédommager, qui a pillé qui ? Chaque fois, quand ils veulent marcher sur l’autoroute, on dit non, parce qu’ils veulent piller Madina… », a accusé Bantama Sow avant d’annoncer que « Personne ne sera remboursé parce qu’il a été pillé au cours d’une manifestation politique ! »

A rappeler que le dédommagement de ces victimes fait parti de l’accord politique global inter guinéen, signé le 3 juillet 2013 et qui avait, à l’époque, permis d’obtenir une sortie d’une crise qui avait entraîné plus de 150 morts, de nombreux blessés et d’énormes dégâts matériels…

Par ailleurs, les commerçants victimes de pillages ont menacé récemment- au siège du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA)- de fermer boutiques dès la fin de ce mois de Ramadan sur l’ensemble du territoire guinéen pour exiger leur dédommagement…

Guineematin.com vous propose d’écouter (sur le lien ci-dessous) ce passe du ministre des Guinéens de l’étranger, Sanoussy Bantama Sow

Facebook Comments