Elhadj CelloL’opposition républicaine a annoncé sa décision de reporter le meeting géant qu’elle projetait d’organiser le lundi 4 août prochain à Conakry. C’était au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée ce jeudi 31 juillet à Coléah, a assisté Guineematin.com

Aux dires du porte parole de l’opposition, Aboubacar sylla, la raison du report de la manifestation qui devait avoir lieu à l’esplanade du Stade du 28 septembre est la mort de 33 jeunes, le mardi 29 juillet 2014, dans une bousculade lors d’un concert sur la plage Rogbané, au quartier Taouyah, à Conakry.

« Nous avons décidé de reporter notre meeting à une date ultérieure, Il est évident que dans ce contexte de deuil national, nous ne pouvons pas organiser une manifestation politique. Nous allons reporter cette manifestation à une date ultérieure, tout en invitant le peuple de Guinée à observer une journée de prières pour le repos de l’âme des disparus à la plage de Rogbane », a annoncé le porte-parole de l’opposition

Pour Aboubacar Sylla, la tragédie du mardi 29 juillet dernier est l’une des preuves de l’incompétence des autorités actuelles à gérer les affaires des guinéens. « Il y a environ 7 mois de cela que nous connaissions un autre drame qui a coûté la vie à environ 20 jeunes. Mais, parce que le gouvernement n’a pas pris ses dispositions, le même scénario s’est produit avec un bilan plus lourd », précise-t-il.

Avant d’informer l’opinion que l’opposition appelle les populations guinéennes à faire de cette journée, une journée de prière et de recueillement suite à la tragédie survenue à Rogbané.

Pour ce qui concerne l’ouverture d’une enquête annoncée par le pouvoir, l’opposition a indiqué qu’elle ne croit pas trop en une enquête indépendante et fiable comme prévue par le pouvoir en place. « Nous restons extrêmement sceptiques. Car, toutes les intentions annoncées par le gouvernement se sont révélées comme des effets d’annonces en ce qui concerne la poursuite des coupables quelconques. Que ça soit pour nos 57 manifestants décédés dans le cadre de nos manifestations ou les morts de Zogota, ainsi que ceux du drame intervenu à Lambandji (ndlr : en début janvier de cette année), les centaines de morts de l’année dernière à N’Zérékoré… Chaque fois qu’on a annoncé qu’il y aura des enquêtes et que des sanctions seront prises, on est resté systématiquement sur notre fin. Les dossiers ont été enterrés et les procédures se sont éteintes en cours de route », a déploré  Aboubacar Sylla

Quant au président de l’UFDG, El hadj Cellou Dalein Diallo, il a précisé que ce n’est pas parce que le gouvernement a décrété une semaine de deuil que le meeting est reporté. Mais, plutôt, parce que c’est la Guinée qui a perdu ses fils et filles. « Même si le gouvernement n’avait rien dit, nous ne pouvions pas tenir ce meeting dans la mesure où nous avons perdu près de 40 personnes. Avant ce décret, nous étions en deuil et nous sommes toujours en deuil », a laissé entendre le chef de fil de l’opposition guinéenne.

Poursuivant son intervention, le président de l’UFDG laisse entendre que le meeting sera organisé dans un délai très proche.

Aïssatou Diallo

Commentaires