Cellou Dalein Diallou au siège de l'UFDG Samedi 9 août 2014

Cellou Dalein Diallou au siège de l’UFDG
Samedi 9 août 2014

A l’occasion de l’assemblée générale de ce samedi 9 août 2014, le président de l’UFDG a fustigé la mauvaise gouvernance du pouvoir en place, a assisté un reporter de guineematin.com sur place.

A cette occasion, plusieurs sujets ont été abordés par le chef de file de l’opposition guinéenne, notamment l’octroi des marchés pour la réhabilitation des routes tant au niveau de Conakry qu’à l’intérieur du pays.

Pour ce qui est de la route Kissidougou-Kankan, Cellou Dalein Diallo parle d’un marché gré à gré octroyé à une société Bourkinabè qui serait contrôlée par un cousin du président guinéen, Alpha Condé.

« Ils sont entrain de gérer l’Etat par rapport aux intérêts du RPG. Ils viennent d’octroyer un marché pour la réhabilitation de la route Kissidougou-kankan (195km), un marché de gré à gré, sans appel d’offres, à une société Bourkinabè qui serait contrôlée par un cousin de monsieur Alpha Condé pour 300 millions d’euros. C’est-à-dire 1 millions 500 milles euros par kilomètre. Alors que c’est une route construite, il s’agit d’une réhabilitation. Ils ont attribué un grand marché pour la construction, l’aménagement et le bitumage de la route Kankan- Mandiana, pour le même pris. Aujourd’hui, ils ont fait la même chose ici à Conakry pour la voirie urbaine. Ce sont des marchés de gré à gré », a-t-il dénoncé.

Pour l’ancien ministre des Travaux Publics du régime Lansana Conté, ce prix au kilomètre n’existe nulle part dans l’histoire du pays, voire même dans la sous-région : « Jamais, dans l’histoire des travaux publics que je connais bien, vous ne pouvez avoir un prix au kilomètre qui atteint même la moitié de 700 milles euros dans l’histoire des TP en Guinée. Il n’y a aucun projet en Afrique de l’Ouest dont le kilomètre coûte cela », dénonce Cellou.

Mamadou Alpha Baldé

Commentaires