Après le succès du meeting de l’opposition républicaine ce dimanche, 16 juillet 2017, au Boulevard Diallo Telli, dans la commune de Kaloum, le leader de l’opposition, Elhadj Cellou Dalein Diallo, et ses pairs se sont retrouvés à son domicile de Dixinn pour tirer les leçons de cette manifestation et annoncer la tenue d’autres meetings dans les quatre autres communes de la capitale et à Manéah ou Dubreka, rapporte un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Selon le chef de file de l’opposition guinéenne, le message que ses collègues et lui ont tenu à faire passer ce dimanche, c’est d’abord sensibiliser les populations sur les motivations de l’opposition par rapport à sa décision d’organiser une manifestation pacifique le 2 août prochain. « Comme vous le savez, nous avons dit que le mot d’ordre, c’est d’abord la lenteur observée dans la mise en application des décisions du dialogue de 2016 ; mais aussi contre l’insécurité et la cherté de la vie. C’est le message aussi qu’on a délivré aux populations de Kaloum de se mobiliser pour exiger le respect de l’accord mais aussi protester contre la cherté de la vie et l’insécurité qui prévalent dans la capitale et dans le reste du pays », a-t-il entamé.

Parlant du constat fait de ce premier meeting, l’ancien Premier ministre du Général Lansana Conté dit être satisfait de la forte mobilisation qui a caractérisé cette rencontre. « D’abord, lorsque j’ai vu tout le long de la voie les jeunes, les femmes, les personnes âgées débout, entrain d’applaudir le cortège, vraiment, j’ai ressenti beaucoup de satisfaction. Aussi bien qu’à l’aller qu’au retour, les gens étaient devant leurs maisons pour ceux qui n’ont pas pu faire le déplacement, entrain d’applaudir la délégation de l’opposition républicaine. L’autre satisfaction, c’est qu’il y a quand même eu une grande mobilisation à Kaloum. Vous savez que Kaloum, c’est 60 mille électeurs, environ 100 mille habitants, j’étais vraiment satisfait », a-t-il dit avec insistance.

Enfin, Cellou Dalein Diallo a rappelé que le pouvoir a tout fait pour empêcher la forte mobilisation, sans succès. « Beaucoup d’argent a été dépensé hier et avant-hier pour dissuader les jeunes de répondre à l’appel de l’opposition. Je pense qu’ils n’ont pas réussi… », a précisé le chef de file de l’opposition guinéenne, accusant au passage des extrémistes d’avoir vainement essayé de manipuler certaines jeunes de Kaloum.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Commentaires

No Comments