Comme annoncé par une précédente dépêche de Guineematin.com, les jeunes de la commune urbaine de Boké sont descendus dans la rue depuis la soirée d’hier, lundi 11 septembre 2017. Ces jeunes ont barré la circulation pour réclamer le retour du courant électrique qui n’est pas stable depuis une dizaine de jours.

Après une nuit chaude, un calme précaire est observé dans la matinée de ce mardi dans la ville de Boké. Seulement, la circulation demeure toujours bloquée. Tous les magasins et boutiques sont fermés, mais les marchandes de condiments sont en place pour satisfaire les ménages.

Joint au téléphone par le correspondant local de Guineematin.com, le jeune leader et membre de la commission de suivi, Mamadou Saliou Diallo dit « Balack », a expliqué les efforts faits par sa structure depuis la nuit dernière. « Vous savez, le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique nous avait promis des groupes électrogènes il y a quatre mois. A chaque fois qu’on demande, on nous dit demain. Nous avons sensibilisé comme ça les jeunes jusqu’à ces derniers jours où cette panne aussi est survenue. Les gens sont devenus impatients d’attendre. Donc, lorsque les jeunes sont sortis, nous nous sommes rendus sur le terrain, de 23H à 3H, on sillonnait les quartiers pour sensibiliser les manifestants. Mais, puisqu’ils ne veulent pas entendre parler de la levée des barrages, nous leur avons demandé d’éviter les casses et de réclamer leurs droits dans le civisme », a-t-il expliqué.

Egalement joint par Guineematin.com dans la matinée de ce mardi, le Préfet de Boké, monsieur Mohamed Lamine Doumbouya, a profité de notre entretien pour appeler les populations au calme, tout en rassurant que les autorités travaillent d’arrache-pied pour le retour rapide du courant électrique dans la cité. « C’est hier soir que nous avons reçu un groupe électrogène venu de Kamsar, loué par EDG pour satisfaire le besoin en fourniture électrique. Il y a une équipe qui est actuellement à la centrale de Koulifanya pour placer ce groupe et le mettre en activité. En plus de cela, il y a une autre équipe qui bouge ce matin de Conakry avec le matériel qui était en panne pour venir rétablir le courant à Boké. Donc, j’invite la population au calme et à la retenue. Nous travaillons d’arrache-pied pour un retour rapide du courant dans la ville », a promis le Préfet.

A suivre !

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com