Amadou Diouldé DialloNotre confrère et doyen Amadou Diouldé Diallo séjourne depuis le mardi 16 septembre dernier aux États-Unis d’Amérique, a appris Guineematin.com. Dans son agenda, le journaliste sportif guinéen dit avoir reçu mandat de la coordination Haali Poular (dirigée par Elhadj Saïkou Yaya Barry) d’animer des conférences d’informations et de sensibilisation en direction des ressortissants de la région du Foutah aux États-Unis d’Amérique.

Le mercredi 17 septembre dernier, il a expliqué dans l’émission ‘’Guinea Talk-shows’’ de la web radio Média d’Afrique (qui était en synchronisation avec GPP Fm Fouta) que sa série de communications devrait surtout porter sur ce qu’il qualifie de menaces que représente aujourd’hui le régime de Conakry pour l’unité et la solidarité des enfants du Foutah.

Selon Amadou Diouldé Diallo, les enfants de la région sont condamnés à être vigilants « face aux manœuvres du pouvoir central qui utilise la politique de diviser pour régner dans la région ». Il a ajouté que chaque enfant de la région est libre d’appartenir à la mouvance politique de son choix. Mais, qu’au-delà des divergences d’opinions, les fils du terroir doivent faire un effort pour maintenir les liens de solidarité qui ont toujours fait la fierté de la région.

Ce message porté par Amadou Diouldé Diallo aux États-Unis d’Amérique montre que la coordination Haali Poular a révisé sa copie. Avant cette prise de conscience, elle considérait que l’unité du Foutah passe forcément par le regroupement de tous les enfants de la région sous la bannière de l’UFDG et derrière Elhadj Cellou Dalein Diallo.

Après tout ce qui s’est passé ces huit (8) dernières années, on peut bien se demander qu’est-ce qui a bien pu motiver cette coordination dans ce changement de position ou d’orientation.

Dans tous les cas, demander à chacun d’adhérer librement au parti de son choix est déjà un bon pas dans la construction de la démocratie en Guinée.

Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Commentaires