CENIDans la matinée de ce jeudi 25 août 2016, 43 journalistes guinéens ont commencé une session de trois jours de formation. Organisée par la CENI avec l’appui de l’Organisation Internationale de la Francophonie, cette formation a comme thème centrale « médias et couverture électorale », a constaté un reporter de Guineematin.com sur place.

Après l’installation des  participants, suivi des officiels, Monsieur Maxim Koivogui, le directeur du département communication à la CENI, a fait la présentation du présidium composé du Président de la CENI, Bakary Fofana, de Cyrille Zogo Ondo, représentant du secrétaire général de l’OIF, Abdourahmane Ousmane, venu du Niger, Etienne Rouzli, expert venu de Dakar, Me Charles Moumini, formateur et professeur titulaire à l’Université Laval au Québec…

Dans son intervention, Maxim Koivogui a annoncé que cette formation est le second atelier après celui organisé à l’intention des commissaires à la CENI.

S’agissant du programme de la formation, le directeur du département Communication à la CENI a énuméré certains sous-thèmes dont entre autres : Médias et déterminants traditionnels d’une élection réussie ; dispositifs de couverture des élections par les médias ; rôle des médias en démocratie ; et, la régulation des médias en période électorale.

A son tour, le représentant du secrétaire général de l’OIF, Ciril Oko Zombo, est longuement revenu sur les motifs de son organisation à appuyer les CENI dans la conduite des processus électoraux. Il a mis un accent particulier sur « la responsabilité des médias dans la conduite de la démocratie et dans la conduite des processus électoraux », avant de se réjouir de la forte mobilisation des journalistes en faveur de cette formation.

Dans son discours d’ouverture, le Président de la CENI, Bakary Fofana, a tout d’abord remercié l’OIF pour son appui, ainsi que l’ensemble des participants à la formation qui, précise-t-il, est la troisième du genre avec les médias. « La qualification du processus électoral exige le renforcement des capacités de l’ensemble des acteurs du processus », a-t-il dit.

Pour Bakary Fofana, les professionnels des médias constituent un élément important dans la conduite du processus électoral.

A suivre !

Mamadou Alpha Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

 

Facebook Comments

Guineematin