Comme on le sait, les conseillers communaux de la mairie de Boké ont fermé les portes de la commune urbaine depuis hier, vendredi 7 janvier 2017. Ils demandent le départ inconditionnel de leur président monsieur Modibo Fofana qu’ils accusent de gestion unilatérale.

Ce samedi matin, notre correspondant local a fait un tour sur le lieu de litige (la commune), mais le violon est toujours en place. Quelques conseillers sont assis dans la cour : « nous restons déterminés sur notre position. Il faut que Modibo parte. Nous sommes là pour empêcher toute tentative d’ouverture de la commune », ont-ils réitéré.

Joint au téléphone dans la soirée de ce vendredi 6 janvier 2016, le Préfet de Boké, monsieur Mohamed Lamine Doumbouya, préfère garder ses mots pour le moment. « Je ne veux pas me prononcer sur ce sujet pour le moment », a-t-il répondu. Et ce samedi aussi, toutes nos tentatives d’entendre l’autorité tutelle de la commune, sont restées vaines.

A suivre !

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

 

Commentaires

No Comments