Feu Charles Pascal Tolno

Dans la matinée de ce dimanche 2 juillet 2017, le doyen des opposants guinéens, Charles Pascal Tolno, est décédé dans un hôpital français. Après l’annonce de cette disparition, Guineematin.com a joint au téléphone, le vice-président de l’UFDG, Docteur Fodé Oussou Fofana pour recueillir ses sentiments.

Selon Fodé Oussou Fofana, la Guinée vient de perdre un homme de valeur, un intellectuel, un doyen et un homme profondément humain. « Il était pondéré et n’élevait jamais la voix. Charles Pascal Tolno était aussi un homme de conviction », a dit le président du groupe parlementaire les Libéraux-Démocrates.

« En tant que leader politique et au niveau de l’opposition, Charles Pascal Tolno a été un très proche collaborateur d’Elhadj Cellou Dalein Diallo. Un doyen à lui et qui lui donnait des conseils très utiles. Il a été de tout le combat », a rappelé Docteur Fodé Oussou Fofana.

DR. Fodé Oussou Fofana

Revenant sur les manifestations de l’opposition, le président des Libéraux-Démocrates a précisé que le doyen Pascal Tolno a toujours été le premier au rendez-vous. « Quand on dit que la manifestation commence à 10 heures, le doyen Tolno vient à 8 heures pour encourager les troupes et aller au front. Il était souvent dans la voiture d’Elhadj Cellou, malgré son âge et sa maladie », a-t-il dit, avant de rappeler que pendant la gouvernance « hasardeuse » du président Alpha Condé, le défunt avait été victime de bastonnade avec le président de l’UFC, Aboubacar Sylla.

En ce qui concerne la campagne pour la présidentielle de 2015, Docteur Fodé Oussou Fofana se souvient aussi : « Pendant la campagne électorale de 2015, Charles Pascal Tolno a été d’un apport considérable pour l’opposition, notamment à Kissidougou et à Guéckédou. Il étai avec nous et luttait dans le sens de l’unité nationale. Il croyait à une Guinée réconciliée où on ne parlera pas d’ethnie. Une Guinée où tous les fils du pays sont traités au même pied d’égalité », a-t-il dit.

Enfin, Docteur Fodé Oussou Fofana a annoncé que le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition, Elhadj Cellou Dalein Diallo, a perdu un des ses meilleurs conseillers. « Je prie Dieu pour que son âme repose en paix et espère que les Guinéens lui réserveront un enterrement digne de son rang », a-t-il souhaité.

Propos recueillis et décryptés par Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments