Les contours et circonstances des assassinats perpétrés avec une certaine cruauté dans la localité de Womey, à N’zérékoré, ne sont toujours pas bien connus des Guinéens. Mais, tous ceux qui se sont exprimés jusque-là sont émus et condamnent cette incompréhensible manière de manifester sa colère…

Guineematin.com vous propose ci-dessous la réaction d’un dirigeant politique originaire de la région, Daniel Kolié, président du parti CADRE :

« Je suis profondément attristé par la nouvelle de l’assassinat des membres de l’équipe de sensibilisation contre le virus Ebola dans la sous préfecture de Womey.  Cet acte qui vise à décourager nos partenaires et amis mobilisés dans la riposte à cette épidémie qui a déjà tué plus d’une centaine de guinéens mérite une réponse proportionnelle à’l’égard de ceux qui ont commis ces forfaitures. Il n’es en aucun cas permis à un guinéen d’ôter la vie de son compatriote pour quelques raisons que se soient. Cette façon d’agir relève de la barbarie qui doit absolument cesser dans notre pays.

 Je souhaite à ce effet que justice soit faite en toute transparence pour situer les vrais responsables et trouver les causes profondes de cet incident afin d’éviter que cela ne se répète.
Le Parti CADRE présente ses condoléances à toute la nation Guinéenne et particulièrement aux familles endeuillées. Que leurs âmes reposent en paix.
Le parti présente aussi ces condoléances à la presse, au corps médical qui ont subi une perte dans cet incident. Comment de pauvre journalistes et médecin engagés dans la bataille contre une épidémie peuvent -ils être la cible des hommes armés de machettes et de gourdins  ? C’est donc inexplicable et est à punir. »
Daniel Kolié President du parti CADRE

Commentaires