cellou-dalein-diallo-jpg0Elhadj Cellou Dalein Diallo, le Président de l’UFDG, a accordé un entretien à un reporter de Guineematin.com hier, vendredi 09 novembre 2016. Au cours de cet échange, le principal opposant a répondu à plusieurs questions portant sur l’actualité, notamment les révélations sur la corruption du régime actuel par les géants minier, les écoutes téléphoniques dont il a été victime de la part des services de renseignement britanniques et américains, ses nouvelles relations avec le président Alpha Condé…

Décryptage !

Guineematin.com : des documents extraient des archives de l’ex-consultant de l’agence nationale de sécurité américaine (la NSA), Edward Snowden, par le journal le monde révèle que vous avez été espionné par les services de renseignement. Quelle est votre réaction ?

Elhadj Cellou Dalein Diallo : Je pense que je ne suis pas le seul. Les services secrets des grandes puissances veulent toujours chercher à savoir qu’est-ce que les  grandes personnalités du monde font comme projet. Vous savez que monsieur Sarkozy et la chancelière allemande ont été écoutés. Donc, vous notez qu’en Afrique, les chefs d’Etats ou les premiers ministres en exercice, les anciens premiers ministres, les leaders politiques ont étés également écoutés.  C’est une violation de la vie privée des gens. Mais, je pense que ça s’adresse surtout aux gens qui comptent ou qui pourraient compter demain. Quand je dis ça, c’est parce que je ne suis pas seul, mais je fais parti des personnalités jugées importantes dont les communications téléphoniques ont été écoutées. Je ne me reproche de rien, tout ce que je dis au téléphone, je suis capable de le dire publiquement. Mais, c’est ma vie privée ; donc, je ne suis pas une activité criminelle quelconque. Je ne suis pas dans un réseau mafieux quelconque, je fais la politique, je parle à mes militants, à mes amis, mais tout ce que je dis, je suis capable de le dire publiquement.  Donc, je ne me reproche de rien et ça ne m’inquiète pas du tout.

Guineematin.com : Monsieur le Président, à vous écouter, vous semblez minimiser. Qu’est-ce que vous comptez faire dans les jours à venir ?

cellou-dalein-dialloElhadj Cellou Dalein Diallo : Je n’envisage pas de faire quelque chose. Je déplore que des pays attachés à la liberté, attachés au respect de la vie privée, s’évertuent à écouter les appels téléphoniques, les communications personnelles des personnes, alors qu’ils se battent à travers leurs législations, leurs administrations pour le respect de la liberté et du droit des citoyens.

Guineematin.com : Monsieur le Président, pourquoi vous ne participez pas aux travaux de l’Assemblée nationale ?

Cellou Dalein Diallo : Je participe de temps en temps. Je suis député et leader d’un grand parti politique. Donc, il arrive des moments où je suis absorbé ; mais, je viens de temps en temps.

Guineematin.com : Monsieur le Président, quels sont aujourd’hui vos rapports avec les membres de l’opposition contestataires du dialogue politique du 12 octobre dernier ?

El hadj Cellou Dalein Diallo : Nous sommes dans le cadre d’une consultation. Je vais voir si on peut aplanir nos divergences afin d’être une opposition plus solidaire, plus unie, plus efficace. Mais, pour l’instant, il y a certains qui pensent que les accords ne sont pas bons, il faut les dénoncer et ceux qui pensent que ces accords sont une avancée et qu’il faut s’atteler à leur application. Je pense que concilier les deux groupes est possible.

Guineematin.com : Il y a longtemps que le gouvernement parle de la publication du résultat des audits, mais jusque-là, rien n’en a été. En tant que chef de file de l’opposition quel commentaire vous-en faites ?

Elhadj Cellou Dalein Diallo : J’ai déploré le fait qu’il n’y ait pas eu de suite. D’abord, lorsqu’on fait un audit, il faut aussi situer les responsabilités, identifier les fautes. Il y a eu beaucoup de marchés de gré à gré. Des documents signés par des ministres de la République, alors qu’ils n’avaient pas le droit au regard de la loi et du code des marchés. Le Président de la République doit pouvoir sanctionner les gens. Il faut mettre un terme à ces mauvaises pratiques et celui qui refuse de mettre un terme à l’impunité, c’est que lui même le cautionne. Dans ce cas, je pense qu’il y a une responsabilité particulière du Président de ne pas prendre la décision pour montrer aux autres qu’on ne doit pas se livrer à de telles pratiques  qui sont contraires aux lois de la République.

Guineematin.com : Depuis votre rencontre avec le Préside de la République au Palais Sékhoutouréyah, le 1er septembre dernier, vous êtes de moins en moins critique à l’endroit du Président de la République et de son gouvernement. Particulièrement, quels sont vos rapports avec le Président de la République ?

elhadj-cellou-dalein-dialloElhadj Cellou Dalein Diallo : D’abord, il faut lever un anathème. Peut-être que je suis moins présent dans la presse, mais ma rencontre avec le Président de la République n’a eu aucun impact dans mes prises de position pour la mauvaise gouvernance, contre la violation des droits de l’homme. Ces derniers temps, je suis moins présent dans les médias ; mais, à l’occasion des assemblées générales, je m’exprime. Et, je suis passé récemment dans une émission où j’ai critiqué la politique du gouvernement. Je n’ai pas manqué de déplorer et de condamner l’absence de suite à ces audits. La lutte contre la corruption ne me semble pas être la préoccupation de ce gouvernent. Je ne suis pas donc d’accord avec ceux qui pensent que je critique moins le gouvernement, je suis juste moins présent dans la presse.

Guineematin.com : Justement, qu’est-ce qui explique cela ?

Elhadj Cellou Dalein Diallo : Non ! Il y a des gens qui font bien le travail. Ensuite, je ne doit pas être surmédiatisé. Il faut que mes sorties dans la presse- je ne vais pas dire soient rare- mais je ne dois pas être présent tous les jours. Lorsque j’interviens en dehors du parti, pare que je m’exprime tous les samedis sur la gouvernance du parti. Je ne peux pas communiquer à tout moment et ceux qui sont chargés de le faire dans le parti le font bien et on a aussi un porte parole au niveau de l’opposition qui s’exprime  bien. Mais, à chaque fois que c’est nécessaire, je prends position, je dénonce et condamne.

Guineematin.com : L’autre question, c’est la révélation faite par France24 sur le dossier minier, au moment où Rio Tinto est entrain de saboter la Guinée. Quel est votre commentaire ?

Elhadj Cellou Dalein Diallo : Rio Tinto n’est pas entrain de saboter la Guinée, c’est qu’il s’agit de la mauvaise gouvernance. Tous les jours, des révélations sont entrain d’être faites et qui montrent que ce n’est pas transparent. Il y a beaucoup d’autres corruptions présumées, mais jusqu’à maintenant, aucune enquête n’a été menée. Mais, des enquêtes sont entrains d’être menées à l’extérieur, nous attendons les conclusions. Parce qu’il y a un doute qui pèse sur justement le comportement de certaines personnalités de la République dans la gestion du secteur minier.

Guineematin.com : Cette fois, on va parler de l’actualité internationale. Quel commentaire vous faites de la défaite de Yahya Jammeh en Gambie ?

Elhadj Cellou Dalein Diallo : Je pense que chaque fois que les règles et les principes de la démocratie sont respectés, lorsque le Président sortant les respecte, c’est une bonne chose. On doit pouvoir respecter le choix du peuple, je pense que ça inspire beaucoup d’autres chefs d’Etat dans la sous-région.

Guineematin.com : Merci monsieur le Président d’avoir répondu à nos questions.

Elhadj Cellou Dalein Diallo : Merci bien.

Entretien réalisé et décrypté par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Commentaires

No Comments