CENIAprès la formation des commissaires de la CENI et des professionnels des médias, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) s’active dans la formation des préfets et des cadres de l’administration centrale, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

La formation, qui a débuté ce mardi 30 août 2016, va regrouper, durant cinq jours, 32 préfets venus de l’intérieur du pays, ainsi que 2 hauts cadres de l’administration centrale. Pendant cette période, ils bénéficieront d’une formation modulaire intitulée Bâtir des Ressources en Démocratie Gouvernance et Élections (BRIDGE).

Aux dires des responsables de la CENI, cette formation vise à amener ces administrateurs territoriaux à jouer pleinement leur rôle de partenaires privilégiés de l’institution. Dans son discours, Jacques Bonimy, directeur du département formation et accréditation de la CENI, a rappelé aux participants que la formation BRIDGE, entièrement financée par la CENI, intervient à l’issu des ateliers de capitalisation des processus des élections législatives de 2013 et de la présidentielle de 2015.

CENI Après avoir rappelé les principaux points inscrits à l’ordre de la formation, Jaques Bonimy a rappelé aux participants que le cours BRIDGE a des exigences comme « la régularité, l’assiduité et surtout la participation active à toutes les séances. Ce sont les conditions pour bénéficier d’un certificat à la fin de l’atelier. Ainsi, je vous exhorte à respecter tous ces principes et règlements pour vous permettre de vous servir d’un certificat BRIDGE qui a une valeur internationale », a-t-il expliqué.

Présent à cette cérémonie d’ouverture de la session de formation, le ministre de l’administration, le Général Boureima Condé, a remercié le Président de la CENI pour avoir offert  à l’administration territoriale cette opportunité de formation : « L’administration du territoire est l’un des partenaires privilégiés de la CENI dans la mesure où, ceux qui sont aujourd’hui dans cette salle, sont parmi les cadres qui ont les contacts les plus fréquents avec l’administration centrale de la CENI et les administrateurs déconcentrés qui sont les CESPI et les CECI », a dit le ministre.

 préfetPour le ministre Boureima Condé, c’est un réel plaisir pour les préfets de répondre à l’appel de la CENI : « C’est une occasion de se parfaire. On est à l’aise dans un rôle quand on maîtrise les règles du jeux », a-t-il dit. Le ministre Boureima Condé espère que les 5 jours de formation permettront aux principaux bénéficiaires de lever certaines contraintes dans la performance de leur quotidien face aux rôles qui est le leur aux côtés de la CENI.

Par ailleurs, le ministre de l’Administration a annoncé avoir levé des contraintes auxquelles la CENI était confrontée, en termes d’arrêtés portant le découpage administratif et territorial : « J’ai signé les arrêtés, hier lundi 29 août, et l’arrêté fixant le nombre des conseillers et les exécutifs communaux », a-t-il annoncé.

Le Président de la CENI, Bakary Fofana, a dit son espoir sur la réussite de la formation : « Nous espérons que les échanges que vous entretiendrez de vos facilitateurs et entre vous mêmes, vous seront utiles et vous aideront à accomplir l’importante tâche d’intérêt public qui est la vôtre, le plus efficacement et le plus durablement possible », a-t-il souhaité espéré.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

 

Facebook Comments