les agents de la policeDurant plusieurs heures, la star du reggae guinéen a été contrainte de se « réfugier » au siège de l’UNICEF Guinée, à Coléah, ce jeudi 16 octobre 2014. Et, comme il nous le disait au téléphone, les deux reporters dépêchés par Guineematin.com ont effectivement trouvé un pick up de policier en tenue civie, bardés de gilets estampillés police à l’entrée du siège UNICEF Guinée…

A l’arrivée de Kalifa Gassama Diaby, ministre des Droits de l’Homme et des Libertés publiques, l’artiste a voulu dire un mot aux journalistes, mais sous la pression de « ses secouristes », Elie Kamano se contentera de monter à bord du véhicule qui prendra, les secondes qui suivent, la direction de la ville. Au bureau du ministre ? Les reporters de Guineematin.com le croient dur comme fer.

Quelques 4 à 5 minutes après le départ du ministre, les agents qui semblaient attendre la sortie de l’artiste ont également décampé ! C’est la fin d’un épisode qui n’a pas commencé aujourd’hui, et ne semble non plus finir aussi « facilement »…

Récemment, à l’occasion d’une conférence de presse du conseil supérieur de la diaspora forestière- qui protestait contre les propos d’un cadre de l’Administration (et du parti au pouvoir) contre les habitants de la région forestière de notre pays- la star du reggae a dévoilé aux journalistes un pan de l’inimitié qu’il entretien avec les tenants actuels du pouvoir en Guinée.

Egalement, l’artiste a fondé et dirige actuellement un mouvement dont intitulé est on ne peut plus explicite : « Je n’en veux plus ! ». Dans ses interviews et déclarations, la star guinéenne ne va pas du dos de la cuillère pour déclamer les maux qui minent l’Administration et le fonctionnement de l’Etat de nos jours : mal gouvernance, ethnocentrisme, régionalisme, corruption, détournements des deniers publics, injustice généralisée, abus de pouvoir… Bref, une description de la gouvernance Alpha Condé qui est aux antipodes des promesses électoralistes de l’ancien opposant historique, et qui semble vouloir aujourd’hui créer des soucis à cet artiste désormais plus que conscient de son rôle de leader d’opinion à ce moment précis où sa Guinée natale en a mal…

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, quelques images de la star du reggae au moment d’embarquer du siège de l’UNICEF Guinée avec le ministre des Droits de l’Homme et des Libertés publiques, grâce à nos reporters : Abdoulaye Oumou et Assy Diallo

Facebook Comments