fete-de-lindependance-a-mamou-jpg0A l’instar des autres préfectures de la Guinée, Mamou a célébré, ce dimanche 2 octobre 2016, la fête commémorative de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale, le 02 octobre 1958, a constaté Guineematin.com à travers un de ses correspondants locaux.

Placée sous la haute autorité du gouverneur de région, Amadou Oury Lemmy Diallo, cette cérémonie s’est déroulée à la place de l’indépendance située dans la cours de la maison des jeunes, au quartier Poudrière. Mais, comme on pouvait s’y attendre, la cérémonie a été boudée sans état d’âme par la population de la ville carrefour qui a vaqué à ses activités quotidiennes comme si de rien n’était. On y constatait çà et là des places vides au niveau de la loge officielle où se trouvaient confortablement assis les premiers responsables administratifs de la région, de la préfecture et de la commune, ainsi que leurs collaborateurs respectifs et les religieux.

Prenant la parole, le préfet de Mamou, Mory Diallo, a, au nom du gouverneur de région, souhaité bonne fête d’indépendance à toute la population de Mamou, avant de préciser que la particularité de cette célébration se traduit par quatre évènements majeurs qu’il a cités :

  • la dernière rencontre entre le chef de l’Etat et le chef de file de l’opposition, à Sékhoutouréya ;
  • la visite de courtoisie du président de la République et de son gouvernement au domicile du chef de file de l’opposition, suite au décès du frère de celui ;
  • l’ouverture du dialogue inclusif inter-guinéen ;
  • et, le récent meeting de l’UFDG à Mamou, auquel le RPG a été cordialement invité et honoré.

Egalement, dans son discours, le préfet Mory Diallo a rendu un vibrant hommage aux pionniers de l’indépendance guinéenne, avec à leur tête le feu le président Ahmed Sékou Touré et tous ceux qui ont dirigé la République de Guinée à un moment donné de l’histoire de ce pays.

Par ailleurs, la première autorité de la préfecture de Mamou a appelé à la réconciliation et la cohésion sociale. « L’heure de l’entente et de l’unité nationale dans l’action concertée a sonné. Il est temps de se donner la main pour faire de notre préfecture une cité où il fait bon vivre », a dit Mory Diallo.

Enfin, rappelons qu’une gerbe de fleurs en mémoire de nos illustres disparus a été déposée à la place des martyrs par les autorités administratives, entourées d’officiers et d’agents de force de défense et de sécurité.

De Mamou, Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Tél. : 622 97 27 22

Quelques images de la cérémonie officielle

Facebook Comments