dialogue-politiqueL’opposition guinéenne lâche encore du lest ! Après avoir « accepté » hier que la CENI poursuive ses activités, les opposants guinéens concèdent d’aller aux élections locales sans faire auditer le fichier électoral, qui était un autre « point important » du dialogue politique… C’est finalement le fichier électoral qui a conduit aux élections présidentielles du 11 octobre 2016 qui conduira aux élections locales, a appris Guineematin.com à la fin de la quatrième journée du dialogue, au palais du peuple.

La question divisait les acteurs politiques depuis la matinée de ce mardi 27 septembre 2016. L’opposition qui exigeait un audit du fichier électoral, dénonçant l’enrôlement des mineurs dans la région de la Haute Guinée, a finalement reculé et la question a été rejetée aux échéances à venir…

Selon les acteurs du dialogue, il a été convenu que c’est pour les futures élections législatives et présidentielles qu’un comité de veille sera mis en place pour élaborer un cahier de charge sur la base duquel le fichier électoral sera revu. Ce comité sera composé des représentants de la mouvance présidentielle et l’opposition avec un expert « si c’est nécessaire », a précisé le ministre de l’Administration du territoire et président du cadre du dialogue.

Du palais du peuple, Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments