UFDG, Siège« Le discours est interrompu ! La cour est trop plaine ! Le service de maintien d’ordre essaie de mieux organiser la foule… », ce sont entre autres informations rapportées à Guineematin.com par nos envoyés spéciaux au siège de l’UFDG, ce samedi 3 janvier 2015.

Le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne est arrivé au siège de son parti à 11 heures 11 minutes. Il a pris le micro, salué l’assistance et annoncé que l’année 2014 est partie avec son cortège de malheurs ! Énumérant ces malheurs, l’opposant a parlé, évidemment, d’Ebola, mais aussi du président Alpha Condé !

Avant l’arrivée de Cellou Dalein Diallo, les militants et responsables du parti  se rivalisaient de superlatifs pour décrire la mal gouvernance du régime Alpha Condé, considéré comme la source de tous les problèmes qui assaillent aujourd’hui les Guinéens.

« Si Cellou Dalein accède au pouvoir, on ne saura plus qui est malinkhé, qui est peul, qui est soussou… La Guinée sera unie et le développement va permettre à chacun d’oublier ces genres de mesquineries. Personne ne sera lésé ou priorisé à cause de son appartenance ethnique, régionale ou politique », expliquait Alpha Boubacar Bah, de la cellule de communication.

« L’année 2015 est arrivée ! C’est l’année du départ d’Alpha Condé du pouvoir… », entonnait Mamadou Barry, un des pionniers de la cellule de communication de l’UFDG.

Pour le jeune « intello » qui a été candidat de Ratoma (liste nationale) aux élections législatives du 29 septembre 2013, Amadou Oury, les militants doivent savoir qu’il ne faut provoquer personne ; mais ça ne veut pas dire avoir peur…

Le parti de Cellou Dalein Diallo, l’UFDG a été le premier parti politique à suspendre ses assemblées générales hebdomadaires pour cause d’Ebola, avant d’être rejoint par l’UFR de Sidya Touré et, beaucoup plus tard, le RPG d’Alpha Condé.

Ces derniers temps, l’opposition dénonçait les manifestations publiques du président Alpha Condé et de ses ministres qui réunissent très souvent les populations, contrairement en violation du décret de déclaration d’état d’urgence sanitaire pour cause d’Ebola. Aujourd’hui, il n’y a plus de doute, l’UFDG a sifflé la fin de l’état d’urgence sanitaire…

Du siège de l’UFDG, Hamdallaye, pour Guineematin.com, Yacine Sylla, Abdoulaye Oumou et Ibrahima Sory Diallo

Facebook Comments