L’opposition guinéenne est perturbée ! Les leaders viennent de boucler une rencontre avec un constat amer dans l’après-midi de ce vendredi 17 février 2017 : l’application de l’accord politique du 12 octobre 2016 est difficile et la tenue des élections locales (prévues par l’accord en ce mois de février 2017) est incertaine. 

Finalement, ils sollicitent une rencontre entre leur chef, Cellou Dalein Diallo, et le chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé. Dans la forme, le porte parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, a annoncé que les leaders ont mandaté le chef de file de l’opposition d’aller rencontrer le président de la République sur la problématique du code électoral.

Mais, dans les coulisses, on apprend que certains députés de la mouvance présidentielle (RPG arc-en-ciel) menaceraient de voter contre le projet de code électoral pour renforcer l’UFR le lundi prochain, à l’Assemblée nationale… C’est peut-être la principale raison de la préoccupation actuelle des opposants même s’ils ont également évoqué des questions d’actualité comme la grève ds enseignants, le front contre un éventuel troisième mandat pour Alpha Condé…

A rappeler que beaucoup d’opposants étaient absents à cette rencontre où il n’y avait, autour de Cellou Dalein et Aboubacar Sylla, que Makanéra Kaké, Papa Koly et Jean Marc Telliano, principalement.

De retour de Hamdallaye CBG, Ibrahima Sory Diallo et Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments