La Guinée et l’Union Européenne continuent leurs efforts conjugués dans la réforme du secteur de la sécurité. C’est dans cette dynamique que deux cent trente un (231) agents et officiers de police, formés aux services généraux, ont reçu leur attestation ce vendredi 18 août 2017. La cérémonie, présidée par le ministre d’Etat de la sécurité et de la protection civile, a eu pour cadre le siège de la CMIS d’Enta, dans la commune de Matoto, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Ces agents et officiers de police viennent des commissariats centraux de Matoto, Dabompa, Sonfonia et de la Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité (CMIS) 4 d’Enta. Pendant huit (8) semaines, les stagiaires ont été formés sur « le maintien de l’ordre et la gestion démocratique des foules hostiles en cas de manifestation et de contrôle d’éventuels débordements d’une foule dans le respect droits de l’Homme ». Une formation assurée par deux experts français.

Dans son discours, Patrick Rock, l’un des formateurs, a dit que les agents et officiers de police ainsi formés, « qui avaient peu de connaissances en la matière, ont acquis de nouvelles notions qu’ils sauront mettre en application. Ceux qui par le passé avaient déjà une expérience professionnelle démontrée, permettront de l’améliorer au quotidien et d’aider leurs collègues », a expliqué le colonel Rock de la police française.

Le chef de la délégation de l’Union Européenne en Guinée, l’ambassadeur Gerardus GIELEN, s’est réjoui du fait que « la Guinée dispose progressivement d’une police mieux formée et plus compétente, qui doit être la garante de l’Etat de droit ». Le diplomate européen a cité en exemple « le déroulement paisible de la manifestation du 02 août dernier » de l’opposition républicaine.

Le porte-parole des stagiaires, le capitaine Fodé Abass Savané, a pris l’engagement devant le ministre Abdoul Kabélé Camara, que lui et ses compagnons « redoubleront d’ardeur dans la délicate et difficile mission de protection des personnes et de leurs biens dans les différents zones respectives ».

Le ministre d’Etat, ministre de la sécurité et de la protection civile, Me Abdoul Kabélé Camara a réaffirmé la volonté de son département de travailler à assurer la sécurité des guinéens. Aux bénéficiaires de la formation, le ministre a dit : « vous serez chargé d’animer, avec tout le professionnalisme requis, la tenue du poste de police, la surveillance de la garde à vue, le maintien de l’ordre de premier niveau et surtout, l’appui aux patrouilles du service des quartiers. Il sera question d’accroître la présence policière aux heures où les besoins sont les plus forts et en fonction des attentes des populations », a précisé le ministre.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél.: 628 17 99 17