L’union des Forces Républicaine (UFR) a tenu son assemblée générale hebdomadaire ce samedi, 9 septembre 2017, à son siège national, dans la commune de Matam. La réunion était présidée par le fondateur et premier vice-président du parti, l’honorable Goyo Zoumanigui, entouré des membres du bureau politique national, rapportent les deux journalistes de Guineematin.com qui étaient sur place.

A l’ouverture de la séance, c’est le secrétaire permanent du comité d’organisation du parti, Kissina Sylla, qui a procédé au contrôle de la présence des différentes fédérations du parti. A en croire monsieur Sylla, en cette veille électorale, l’UFR exige la présence effective des trois premiers responsables de chaque sections à chaque assemblée générale…

Après cet appel nominal, le président de la séance, Goyo Zoumanigui, a pris la parole pour présenter aux militants une délégation venue de Siguiri avec une lettre d’adhésion de 50 personnes. « Le parti ne fait que recevoir des adhésions à chaque assemblée. Cela doit nous dire quelque chose, surtout que les adhérents quittent d’autres partis pour venir à l’UFR. Ces 50 personnes ont toutes quitté un parti dont je me réserve de citer le nom pour venir à l’UFR », a dit le premier vice président du parti.

Apparemment très heureux de recevoir ces nouveaux militants, l’honorable Goyo Zoumanigui a indiqué que les mêmes adhésions sont également enregistrées par son parti, l’UFR, à l’intérieur du pays. « C’est que nous sommes en train de vivre ici, je suis heureux de vous dire qu’à l’intérieur du pays, la même chose se produit. Il y a une sous-préfecture (Mafra), dans la préfecture de Kissidougou, qui a envoyé une forte délégation auprès du bureau fédéral de Kissidougou où nous avons enregistré des adhésions massives. Et, mieux, les sages de cette sous-préfecture se battent pour que l’un de nos militants le plus actif à Kissidougou soit candidat pour la mairie de Mafra », a-t-il informé.

Justement, parlant du processus électoral, l’honorable Zoumanigui estime que la nouvelle présidence de la CENI fera le devoir d’accélérer les préparatifs des élections communales. « Tout le monde doit savoir que la CENI a un nouveau président en la personne de maître Kébé qui remplace désormais monsieur Bakary Fofana. Ça veut dire que cette nouvelle équipe se fera le devoir d’accélérer les préparatifs des futures élections communales. Le souhait de tout le monde est que ces élections aient lieu avant la fin de l’année. Nous sommes au neuvième mois, il nous reste donc trois mois et quelques jours. Alors, espérons que les préparatifs aboutissent et que les élections aient lieu », a-t-il sollicité.

Saidou Hady Diallo et Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel: 654 416 922/664 413 227

Commentaires