Mohamed kefing-kabaEn marge de la conférence portant sur m’immigration clandestine, organisée ce lundi 26 septembre 2016, par nos confrères du journal La Plume Plus, le soldat américano-guinéen, Kéfing Kaba a évoqué une des pages sombres de l’histoire contemporaine, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Le conférencier, le sergent Kaba a évoqué sa présence en Afghanistan dans le cadre de la guerre contre le terrorisme déclenchée par les Etats-Unis au lendemain des attentats du 11 septembre 2001. Cette guerre, longue et meurtrière, a été diversement appréciée par l’opinion. Si les uns y voient une volonté d’éradiquer le terrorisme orchestré par Alqaeda et les Talibans, d’autres ont tout simplement parlé d’invasion d’un pays souverain par le gendarme du monde : les Etats-Unis.

Au cours de la conférence qu’il a animé aujourd’hui, le sergent Mohamed Kéfing Kaba a dit clairement « c’est les talibans les méchants, c’est nous (les soldats américains, ndlr) les gentils ». La  fameuse rhétorique de Georges Bush, à l’époque président US qui avait déclaré la guerre contre le terrorisme  (War on terror). Le sergent Kaba en veut pour preuve les routes, les ponts, l’adduction d’eau et la construction d’autres infrastructures au bénéfice des Afghans.

Mais ce que n’a pas dit le sergent, ce sont  les nombreuses pertes en vies humaines liées aux bavures de l’armée US dans cette partie du monde. Les têtes de talibans transformés en ballons de football par des GI’S, tout comme les sévices infligés à des prisonniers Irakiens dans la prison d’Abou Graib, sans compter le bagne de Guantanamo à Cuba…sont autant d’images de l’horreur de cette guerre déclenchée contre le terrorisme.

Et aujourd’hui cette guerre asymétrique continue de semer la mort et la désolation à travers le monde. Aux attentats meurtriers on répond par des bombardements intenses avec plein de dommages collatéraux. Qui finira par prendre le dessus ? That is the question. Pourtant, Adolphe Hitler disait : « entrer en guerre, c’est comme ouvrir la porte d’une chambre obscure, on se ait pas ce qu’on va y trouver ».

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

 

Facebook Comments