Dans le cadre du renforcement des capacités des agents impliqués dans le processus électoral en Guinée, le centre européen d’appui électoral (ECES) et ses partenaires ont organisé à Kérouané, du 11 au 14 avril 2017, une formation en leadership et prévention des conflits.

Ils étaient des dizaines de participants venant des différentes communes rurales de Kérouané et de la commune urbaine, de la CEPI, de la CSPI et des membres des organisations de la société civile à prendre part à ladite formation.

Durant quatre jours, les participants ont été outillés sur les thèmes suivants : Leadership et prévention des conflits avec détermination des objectifs spécifiques et généraux, la différence entre boss et leader, ainsi que les notions de DEA (Direction, Engagement et Alignement), dans le cadre des futures élections communales.

Suite à la projection d’un film intitulé ‘’élection au Ghana’’, trois groupes de travail ont été constitués pour déterminer les aspects positifs et négatifs de la Commission électorale indépendante (CEI), des forces de l’ordre et les candidats des partis politiques. Au cours de cette session, les concepts fondamentaux des thèmes LEAD ont été développés par les formateurs.

Le mercredi 12 avril, le module portant sur l’identité sociale et le panorama des valeurs ont fait l’objet des débats. La deuxième journée était axée sur le cycle électoral, défini comme étant l’outil de programmation et de planification des acteurs intervenants dans le processus électoral. La troisième journée a été consacrée aux conflits électoraux.

Au cours de la journée, les sources de conflits qui ont permis de mettre en évidence les phases fragiles du cycle électoral suivi du développement des sources endogènes et exogènes ont été débattues. De là, quatre principes ont retenu l’attention des séminaristes. Ce sont : la coordination des approches des parties prenantes, l’incorporation de l’approche du cycle électoral, l’inclusion, la transparence, ainsi que les obligations régionales et internationales.

Le vendredi 14 avril 2017, la première session portait sur la prévention des conflits, direction- commune, des acteurs et approches. Au cours de cette dernière journée, un second film lié aux élections présidentielles au Burkina Faso a été projeté.

A la fin de la formation, le porte parole des participants, Lanciné Kaba, également secrétaire Général de la Commune Urbaine de Kérouané, a exprimé la satisfaction de l’ensemble des participants pour la bonne explication des différents thèmes débattus durant la formation.

Enfin, au nom des autorités locales, monsieur Elhadj Mohamed Doumbouya, secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de Kérouané, il a remercié les formateurs, les partenaires et les participants, et a procédé à la remise des satisfécits aux heureux récipiendaires.

De Kérouané, Ibrahima Amadou Bah pour Guineematin.com

Commentaires